Agen - Biarritz : Deux duels pour une finale

  • Agen - Biarritz : Deux duels pour une finale
    Agen - Biarritz : Deux duels pour une finale
Publié le , mis à jour

Pour la demi-finale entre Agen et Biarritz, la rédaction du Midi Olympique a sélectionné deux duels marquants dans le match. Au talon, Tadjer fera face à Roumieu, alors qu'à la mêlée duel de style entre Darbo et Lucu. 

Mike Tadjer vs David Roumieu

Des temps de jeu quasi-similaires (1305 minutes passées sur le terrain pour le talonneur de Biarritz, 1296 pour celui d’Agen), une appétence qui n’est plus à prouver dans le registre du combat, les deux joueurs devraient se livrer une belle empoignade dimanche à Armandie. Pour le futur Briviste Mike Tadjer, il s’agira de bien terminer l’aventure lot-et-garonnaise. Arrivé de Massy à l’été 2015, le massif international portugais a prouvé qu’il était bel et bien le successeur de l’emblématique Jalil Narjissi. Doté de belles aptitudes dans le jeu courant et d’un certain dynamisme étonnant pour son gabarit symbolisé par deux essais, le joueur de 27 ans s’est également révélé précieux en mêlée fermée.  Un atout non négligeable pour le pack agenais à l’heure d’affronter son vis-à- vis biarrot, emmené par l’inoxydable David Roumieu. 

Intronisé capitaine des Rouge et Blanc en novembre, le joueur vit à 35 ans une seconde jeunesse sur la côte basque après une expérience rochelaise frustrante. Avec 23 titularisations en 26 matchs, Roumieu a parfaitement assumé son rôle de cadre du vestiaire. Bon lanceur, avec une capacité non négligeable à porter le ballon de l’autre coté de la ligne d’avantage, il entre dans la catégorie des joueurs de devoir. Celui qui a reçu le premier carton rouge de sa carrière face à Montauban en février dernier, se verrait bien terminer son aventure avec le ballon ovale sur une très belle note pour ses premières phases finales. La lutte promet !

par Enzo Diaz

 

Clément Darbo vs Maxime Lucu

Si la présence d’un bon buteur est essentielle en Pro D2, elle l’est encore plus au moment d’aborder les phases finales. Les Biarrots ont pu le vérifier la semaine dernière pendant le déplacement à Mont-de-Marsan qui constituait, pour eux, un véritable quart de finale. Sous la houlette d’un Maxime Lucu quasi impérial au pied (huit tentatives réussies sur neuf) et auteur de vingt des quarante points de son équipe, le BO a su créer l’exploit pour s’offrir le droit de disputer une demie face à Agen. Capitaine en début de championnat, le joueur issu de l’école de rugby de Saint Pée sur Nivelle a laissé son brassard à David Roumieu à la mi saison, et a pu se re concentrer sur son jeu. Ses performances s’en sont ressenties. Les Agenais de leur côté, ont été accrochés dimanche dernier et n’ont pu concéder mieux que le match nul sur leur terrain face à Colomiers. Clément Darbo a peiné dans le jeu au pied avec une seule tentative réussie sur quatre. Un simple passage à vide, comme en connaissent de temps en temps les buteurs puisque si on s’intéresse à ses statistiques face aux perches, le buteur Agenais tourne à 82 % de réussite sur les sept derniers matchs. Son homologue biarrot n’est pas en reste non plus avec 77 % de réussite. Avant de rejoindre Montauban la saison prochaine, Darbo voudra s’offrir une belle dernière à Armandie, et prolonger l’aventure une semaine de plus. Mais sur sa route se trouveront Lucu et sa troupe qui, pour la plupart, disputeront leur première phase finale avec le Biarritz olympique. 

par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?