Mauricio Reggiardo : « Sur les sept derniers matchs, Montauban est favori »

L'entraîneur des avants d'Agen revient pour Midi Olympique sur la finale qui les opposera à Montauban. Il s'attend à une rencontre serrée et une véritable opposition de style. 

Qu'est ce que vous avez encore à travailler pour la finale ? Il a manqué de constance face à Biarritz ? 

Je crois qu'on a eu un passage à vide de la cinquantième à la soixantième minutes face aux Biarrots. L'équipe avait également raté le début de match. On aurait dû faire mieux quand on était à un de moins, notamment sortir les mêlées. Dans le contenu, on est quand même satisfait. On a été assez bons en conquête. On a réussi à tenir le ballon et lancer le jeu. C'est l'un de nos meilleurs matchs cette saison. Maintenant, on a jamais réussi à faire une rencontre complète cette année. On a toujours eu des temps faibles. On espère gommer cela pour la finale. 

 

Est-ce que vous avez préparé ce match différemment comme c'est une finale ou comme les autres matchs ?

C'est une finale, c'est vrai. Néanmoins, on se connait très bien. Les deux clubs ont des points faibles et des points forts que chacun connaît. Il faudra faire mal à Montauban sur ces points faibles. Après, je pense que sur l'ensemble de la saison : Agen est favori. Par contre, sur la dynamique des sept derniers matchs : Montauban est favori ! La partie s'annonce serrée comme les matchs de saison régulière. 

 

Comment pouvez-vous perturber la défense de Montauban ? Quels sont les points fort de cette équipe ?

C'est cela la question. Ils ont encore fait encore un très gros match contre Mont-de-Marsan dans le registre. On va devoir les breaker pour s'imposer sinon ça peut être très compliqué. Au match aller, on avait réussi à le faire et on s'était imposé 28 à 23. A Sapiac, cela a été difficile parce qu'on ne les avait pas breaké mais on avait fini par l'emporter (18-22). Cela avait  été des matchs costauds : cela s'annonce pareil pour la finale. On devra être particulièrement méfiants en touche. À mon avis, Montauban a le meilleur contre en touche du championnat. Ils sont très bon devants. Ils sont très forts derrière les lancements de jeu que ce soit touché et mêlée. À mon avis, leur plus gros fort point fort et là où ils font le plus mal, c'est lors du premier temps de jeu après les touches ou les mêlées. Ils produisent un jeu très diversifié. Nous devrons nous méfier. 

 

Cette finale est un derby, elle a une saveur particulière ? Pensez-vous avoir un avantage phsychologique après vos deux victoires en championnat ? 

Le titre en finale a beaucoup plus de saveur que gagner un derby. On prépare vraiment ce match comme une finale, pas comme un derby. Montauban doit faire pareil. Cela peut jouer dans les deux sens. C'est vrai qu'on est la seule équipe qui a battu l'USM à domicile cette saison. Cela est peut-être resté dans un coin de leurs têtes. Il faut pas oublier qu'en match amical d'avant-saison, ils nous avaient battus à Armandie. Cela nous avait fait beaucoup de mal et on avait très mal démarré la saison de championnat (défaite 34-11 à Béziers). Ce qui est sûr, c'est qu'on a beaucoup de respect pour cette équipe. Elle a montré un engagement total cette saison. Ils ont fait une très grosse saison au niveau du contenu rugbystique. Ils ont eu un temps faible pendant lequel on avait réussi à gagner chez eux mais depuis ils se sont remis. Ce sera vraiment du 50-50. Les compteurs sont remis à zéro par rapport à la saison régulière. 

 

Quel regard portez-vous sur la saison agenaise ?

Il y a quatre manières de voir une saison. Mauvaise, bonne, très bonne, extraordinaire. Mauvaise, c'est quand on n'est pas qualifié pour les phases finales. Bonne, c'est quand on est finale, très bonne quand on la gagne et extraordinaire, c'est si on avait été champions. Pour l'instant, on réalise une bonne saison à nous de la rendre très bonne dimanche à Bordeaux. 

Propos recueillis par Pierre Loevenbruck