Sazy : « Jamais je n'aurais prévu un tel scénario »

  • Sazy : « Jamais je n'aurais prévu un tel scénario »
    Sazy : « Jamais je n'aurais prévu un tel scénario »
Publié le , mis à jour

Le troisième ligne, Romain Sazy, au Stade Rochelais depuis maintenant sept ans s'est exprimé avant la demi-finale qui attend le club maritime à Marseille le 26 mai prochain face à Toulon.

Comment se prépare t-on à une échéance aussi importante ?

Cette demi-finale va être un match très important. Pour le club, pour moi, pour tout le monde. Comme je l'avais annoncé en début d'année, j'aimerais connaître autre chose qu'une montée ou qu'une descente et ça va être le cas cette année. On l'a pour le moins plutôt bien fait. Jamais je n'aurais prévu un scénario tel que celui-là : terminer premiers et être directement en demi-finale à Marseille, c'est merveilleux pour le groupe, pour les supporters. Maintenant il n'y a plus qu'à bien s'entraîner.

 

Justement, comment avez-vous senti vos coéquipiers ces derniers jours ?

On est bien. On s'est recentré sur le groupe, il n'y a que ça de vrai. On sait que sur les phases finales, c’est l'équipe qui en a le plus envie qui passe. Mais on sait aussi que cela peut se jouer sur des détails. Je pense que le groupe est hyper important dans ces moments-là. Nous avons montré toute l'année notre caractère, et c’est ce qu'on va continuer de montrer vendredi prochain.

 

Pendant cette longue période de trois semaines sans match, le temps est à la réflexion ?

Réfléchir... faut pas se poser 10 000 questions. Notre place est légitime. Il va falloir prouver qu'on est en train de devenir une grande équipe. Lors de vos précédentes phases finales en Pro D2, il y avait quelque chose en jeu.

 

Est-ce que la pression est moindre aujourd'hui quand on sait que l'année prochaine vous serez toujours en Top 14 peu mporte l'issue ?

C'est totalement différent c'est sûr. Il n'y a pas de montée, mais il y a quelque chose de bien plus important au bout. Mais pour l'instant personne ne parle de finale et c'est tant mieux.

 

Les supporters et toute la ville de la Rochelle vous apportent tout leur soutien depuis de nombreux mois. Cela peut jouer aussi dans la préparation à une demi-finale ?

Oui tout à fait. À la Rochelle, c'est assez unique sur ce point-là. Les supporters sont derrière nous, beaucoup vont faire le déplacement. Et puis il y a nos familles aussi qui nous soutiennent beaucoup. C'est qui fait la force du groupe. Je sais qu'ils vont pousser avec nous et on en aura besoin. 

 

Par Jessica Fiscal, à La Rochelle

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?