Avec Caloni, sur les traces du LMR

  • Avec Caloni, sur les traces du LMR
    Avec Caloni, sur les traces du LMR
Publié le / Mis à jour le

Le club de Marcq-en-baroeul a été repéché pour jouer en Fédérale 2. Cette promotion repose sur un gros projet que portera l'ancien Lillois Philippe Caloni. 

Marcq-en-Barœul jouera en Fédérale 2 la saison prochaine. Malgré son échec lors de la double confrontation en 16e de finale de fédérale 3 contre Plaisir, le club Nordiste, en vertu de sa première place de poule acquise lors de la phase préliminaire, a été repêché par la fédération pour occuper l’une des places promotionnelles supplémentaires créées par la réforme des compétitions fédérales. Demain mardi, le président marquois Frédéric Alluin se trouvera donc à Marcoussis aux côtés de tous ses homologues des clubs fédéraux promus. Ils ont été invités par le responsable des compétitions Thierry Murié, qui leur présentera les prochaines compétitions. Cette accession administrative est une bénédiction. Elle doit favoriser la progression du nouveau projet d’envergure porté par les Marquois, chargés de remplacer feu le Lille Métropole Rugby, dans la tentative de réimplantation d’un rugby de haut niveau dans le Nord.

 

Avec Philippe Caloni

Depuis que le LMR a déposé son bilan, les responsables politiques de la Métropole Européenne de Lille (MEL) ont reporté leurs attentions sur le club de Marcq-en-Barœul. Donner un locataire de bonne figure au Stadium de Villeneuve d’Ascq reste une priorité pour les élus. Depuis un an et demi, après une prise de contact fructueuse organisée au mois de janvier 2016 avec les responsables de Marcq-en-Barœul, ils soutiennent leur projet qui leur paraît crédible. Les élus de la MEL leur avaient rapidement accordé une subvention de 70 000 euros qui leur a permis de louer la salle de musculation du Stadium. La saison prochaine, les Marcquois joueront carrément au stadium. Ils disposeront en fédérale 2 d’un outil conçu à l’époque pour l’équipe de foot de ligue 1, et dont avait profité le LMR pour accélérer sa croissance. « Nous sommes en train de reconstruire quelque chose d’envergure, et d’assez novateur, avec tous les acteurs économiques de la Métropole, explique le président Frédéric Alluin. Nous avions déjà posé des bases solides en tant que club formateur, pour devenir le petit frère du LMR. Notre structure de club est forte. Cette montée en Fédérale 2 est le départ d’une nouvelle impulsion soutenue par tout un territoire ». Un homme pour la diriger : Philippe Caloni.

L’ancien joueur de Lille, qui était devenu entraîneur la dernière année au moment de l’accession en Pro D2 obtenue à Nevers, avant le désastre du dépôt de bilan, a accepté de sortir de sa retraite Belge pour devenir le pilote « technique » de ce projet. Depuis un an, avec le talonneur Thomas Dienst à ses côtés dans son effectif, il développait le club de première division d’Ottignies. Il a donné une réponse favorable en fin de semaine dernière à Frédéric Alluin pour repasser du côté français de la frontière. Ils se sont mis d’accord sur un contrat de développement dont la durée sera comprise entre 3 et 5 ans. La venue de Philippe Caloni est une aubaine. Il jouit d’une très forte considération sur le plan local. Et l’ancien treiziste de Lézignan formera avec Richard Crespy une équipe technique très respectée. Crespy, qui occupait jusque-là à Marcq-en-Barœul une fonction globale et assez distante du terrain, sera replacé sur la conquête dans l’effectif séniors. Caloni s’occupera des trois-quarts et du mouvement général. Dans son contrat d’objectif, figurent aussi les relations avec les responsables du Stadium de Villeneuve d’Ascq, et un regard global sur le club. « Nous n’allons pas faire un Lille bis, expliquait-il vendredi. Nous allons faire quelque chose de neuf, avec des personnes neuves. Pour l’équipe seniors, nous allons augmenter la cadence d’entraînement pour que le groupe qui a obtenu la montée puisse progresser. En espérant aussi que les talents régionaux se reconnaissent dans notre action, et viennent s’épanouir aussi dans ce projet. » Objectif déclaré de la manœuvre : être en capacité rapidement de postuler pour une montée en Fédérale 1. Le projet de la Pro D2, il est dans le carton du dessous. Le rugby de haut niveau dans le Nord, c’est reparti !

 

par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir