FCTT : Une évolution rapide

  • FCTT : Une évolution rapide
    FCTT : Une évolution rapide
Publié le , mis à jour

Les filles du FCTT ont créé en 2013 une équipe dans la catégorie rugby-loisir. Quatre ans après, elles ont fini à la quatrième place du national à VII.

Lors du dernier national à « VII » à Millau, la formation toulousaine du FCTT a parfaitement tiré son épingle du jeu. À la faveur de trois succès en poule face à Cusset, Pontlieue, Causse-Vézère, les Haut-Garonnaises ont gagné le droit de se retrouver dans le dernier carré de l’épreuve. Au stade des demi-finales, elles ont subi la loi des Millavoises (les futures championnes) 40 à 10. Pour le gain de la médaille de bronze, elles ont manqué le coche face à la formation des « ovalines » ardéchoises (24-33). Au final, elles ont hérité de la quatrième place nationale, ce qui est dans l’ensemble une belle performance pour une section qui a à peine quatre ans d’existence. Au tout début, c’était une structure de rugby loisir histoire de cumuler le festif et le sportif. « Nous étions un groupe de filles dont certaines n’avaient jamais pratiqué. Nous nous sommes inscrites tout d’abord en rugby loisirs, ce qui a permis au groupe d’acquérir des bases techniques. Nous avons eu la chance aussi d’avoir un éducateur très compétent, Gaetan Pujo Aizpuru qui a tiré l’équipe vers le haut. En 2015 après l’apprentissage du loisir, nous avons décidé de nous engager dans la compétition à VII », résume Justine Lassalle, ex licenciée à Saint-Orens et cheville ouvrière de cette section du FCTT.

Un coup d'essai, un coup de maître

Pour leur première participation à une compétition officielle, les Toulousaines ont pour un coup d’essai, réalisé un coup de maître. Lors de l’exercice 2016, elles ont obtenu la qualification pour l’ultime étape de la compétition nationale. « L’an dernier, nous avons disputé le tournoi final à Galgon en Gironde. Nous nous sommes classées à la septième place. Cette année à Millau, l’objectif a été atteint puisque nous avions pour ambition de finir dans le Top 5. Finalement, nous prenons la quatrième place. Pour les joueuses, l’encadrement et les dirigeants, c’est une belle récompense et une saison particulièrement réussie », renchérit Justine Lassalle. Pour le prochain exercice, les Toulousaines vont de nouveau tenter l’aventure du VII. Après une septième place en 2016, une quatrième cette année, bien des espoirs sont permis en 2018. 

 

par Didier Navarre

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?