Les 4 gros duels de Stade-Français/Northampton

  • Les 4 gros duels de Stade-Français/Northampton
    Les 4 gros duels de Stade-Français/Northampton
Publié le , mis à jour

En marge de la première demi-finale de Top 14 opposant Toulon à La Rochelle au Vélodrome, le Stade-Français jouera également un match déterminant face à Northampton. C'est simple, le vainqueur de ce match disputera non pas la Challenge Cup mais la Champions Cup la saison prochaine. Dans cette optique, Midi Olympique vous propose les 4 duels à ne pas manquer.

Paul Gabrillagues VS Courtney Lawes

La jeunesse face à l'expérience. C'est ainsi que l'on pourrait résumer le duel entre Paul Gabrillagues et Courtney Lawes. À 23 ans, le deuxième ligne parisien est en train de devenir un cadre de l'équipe de la capitale. Avec 32 matchs disputés cette saison, il a répondu aux attentes placées en lui. Au point d'avoir poussé Alexandre Flanquart sur le banc, mais surtout d'obtenir le brassard de capitaine ce vendredi en l'absence de Sergio Parisse. Excellent preneur de balles en touche, Gabrillagues est aussi un guerrier sur le terrain. Toujours présent au plaquage et capable de bonnes percées balle en main. Cela tombe bien car son vis-à-vis Courtney Lawes est lui aussi un vrai dur au mal. En club, comme en sélection, l'Anglais est à la pointe du combat. Lawes est réputé pour ses plaquages dévastateurs, un jeu rugueux parfois à la limite, mais qui fait de lui un précieux un atout pour son équipe. Surtout, il est très indispensable en touche où il aimante tous les ballons. Lawes est un pilier de l'équipe d'Angleterre et connaîtra sa première tournée avec les Lions. Le duel s'annonce costaud.

Jono Ross VS Louis Picamoles

Il avait été étincelant lors de la finale de Challenge Cup avec le Stade-Français, le Sud-Africain Jono Ross sera une nouvelle fois de la partie, repositionné en troisième ligne centre à la place de Sergio Parisse. Plaqueur, gratteur, coureur, Ross avait été au four et au moulin sur la pelouse de Murrayfield et avait très largement contribué au sacre des siens face à la tant redoutée équipe de Gloucester, tombeuse de La Rochelle en demi-finale. Mais face à lui, le Sud-Africain croisera le chemin d’un des meilleurs troisième ligne centre du monde : Louis Picamoles. Déjà hors norme avec Toulouse et l’équipe de France, Picamoles a encore ébloui de l’autre côté de la manche grâce à ses courses tranchantes, ses plaquages virulents et sa gestuelle de trois quart. Un talent qui lui a d’ailleurs valu le surnom de « King Louis ». Si les deux joueurs ne disposent pas tout à fait du même profil, ils seront dépendants de la performance de leur mêlée. D’un côté, l’expérience de la formation anglaise contre la jeunesse et la fougue parisienne, alors qui l’emportera, bien avisé celui qui pourra le dire. En tous cas, les deux voudront réaliser une belle performance car ce match sera le dernier avec leur club respectif. Picamoles prendra la direction de Montpellier et ce pour les trois prochaines saisons tandis que Ross s’en ira pour la province des Sales Sharks.

Geoffrey Doumayrou VS Luther Burrell

Attention duel de tanks au centre du terrain. Geoffrey Doumayrou, l'un des Parisiens les plus réguliers cette saison, sera opposé à l'un des espoirs déchus du rugby anglais : Luther Burrell. Pour son dernier match sous le maillot du Stade français, Doumayrou espère emmener une nouvelle fois les siens vers la victoire. L'ancien Montpelliérain s'est montré décisif dans les matchs couperets des Rose et Bleu cette saison. Il s'était notamment offert un exploit personnel en finale du Challenge européen. En puissance, Doumayrou aura un véritable client en la personne de Luther Burrell. L'international anglais (14 sélections) est un poison pour les défenses adverses. Le centre des Saints arrive à concilier sa vitesse et sa force de pénétration. Défensivement, Doumayrou pourrait avoir un gros travail à réaliser pour le stopper. L'opposition entre les deux devrait en tout cas faire des étincelles.

Waisea Nayacalevu VS George North

Sortez-vous de devant ça va décaper. Oui car ces deux joueurs disposent d’un profil qui ne passe pas inaperçu pour des ailiers. Il y a d’ailleurs fort à parier qu’ils ont été conçu dans le même moule tant leurs gabarits sont identiques. Le Gallois mesure 1,94m pour 105 kg quand le fidjien fait 1,95m pour 104 kg... Des mensurations qui en disent long sur le duel qui attend les téléspectateurs de ce match déterminant en vue de la dernière place qualificative pour la fameuse Champions Cup. Bien que de nationalités différentes, ces deux joueurs ont un style de jeu qui peut justifier la comparaison. Rapides malgré un gabarit peu commun, très durs à stopper à proximité des lignes, capables de réaliser des crochets déroutants et surtout, tranchants au plaquage. Inutile de dire que si l’un ou l’autre venait à débouler dans son couloir pour filer à l’essai, il n’y aurait pas grand monde pour les arrêter. Au jeu des essai, avantage toutefois pour le Parisien qui a porté son compteur à 13 réalisations cette saison quand le Gallois n’en ,'est qu'à 5.

Par Pierre Loevenbruck et Tom Monaci

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?