Carnet noir : décès de Viorel Morariu

  • Carnet noir : décès de Viorel Morariu
    Carnet noir : décès de Viorel Morariu
Publié le

Considéré comme l'un des plus grands joueurs de roumain de tous les temps, Viorel Morariu est décédé à l'âge de 85 ans. Il a contribué à faire connaître son pays dans le monde de l'ovalie. 

M. Viorel Morariu, l’une des plus emblématiques personnalités du rugby roumain, est mort aujourd’hui à 85 ans. M. Morariu fut l’un des plus grands joueurs des Carpates, le leader d’une génération exceptionnelle - la génération des années ’60 – qui a mis le rugby roumain sur la carte du monde. Il a débuté dans l’équipe nationale en 1951 contre la sélection Française F.S G.T (Jérôme, je pense que c’était une équipe de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail). En 1955 il a joué son premier match au niveau international contre la sélection de la République Démocratique Allemagne (RDA). En 1955 et en 1956 il a impressionnée les Britanniques pendant les tournées d’une sélection roumaine (Locomotiva) en Angleterre et au Pays de Galles. Apres avoir battu (19-3) l’équipe de Swansea, le journaliste gallois Ron Griffith écrivait en South West Evening Post : « l’avant aile Viorel Morariu, le capitaine de l’équipe, est un grand avant n’importe quelle soit les normes d’évaluation » ; et le chroniqueur du Times notait que « Morariu est un avant d’une habilitée exceptionnelle. Il y a peu des trois-quarts qui peuvent rivaliser avec sa vitesse,  son équilibre  et le cadrage-débordement ». Splendide hommage pour une troisième ligne aile venu de l’autre côté  du Rideau de Fer.

 

Grand ami de la France, Viorel Morariu a atteint la gloire dans les matches contre les Coqs.

 Il fut le capitaine de l’équipe de Roumanie qui a battu pour la première fois la France, 11-5, le 5 juin 1960 à Bucarest. Apres cette victoire historique, il a mené la Roumanie vers la plus belle suite de son histoire : 5-5 le 12 novembre 1961,  à Bayonne, 3-0 le 11 novembre 1962, à Bucarest, 6-6 le 15 décembre 1963 à Toulouse. Quatre ans d’affilée sans perdre contre la France ! Apres sa retraite, l’ingénieur Viorel Morariu est resté lie au rugby roumain comme entraineur de son club « Grivitza Rosie » et de l’équipe nationale, Il fut aussi président de la Fédération Roumaine de Rugby. En 2012 il a reçu à Bucarest en présence de Bernard Lapassset et  Jean Claude Braqué le prestigieux trophée Vernon Pugh remis par l’International Board.

 par Eugen Cionga

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?