Clermont verra bien le Stade de France !

  • Clermont verra bien le Stade de France !
    Clermont verra bien le Stade de France !
Publié le , mis à jour

Au terme d'un match à sens unique, les Clermontois se qualifient en dominant le Racing 92 (37-31) pour la finale du Top 14 où ils retrouveront leurs meilleurs ennemis toulonnais.

Résumé de la rencontre

Le Racing a du cœur, le Racing est resté dans le coup pendant vingt minutes, mais le Racing a finalement pris la marée jaune et bleu. Au terme d'une rencontre pour le moins déséquilibrée, les joueurs de Laurent Labit s'inclinent 37-31 et mettent ainsi un terme à leur saison. Face à des Clermontois des grands soirs (portés par un Damian Penaud trois étoiles), les Franciliens n'ont jamais véritablement cru en leurs chances de qualification. En inscrivant quatre essais (Penaud, Lopez par deux fois et Lee) et ce malgré le carton rouge accordé à Philipp Van der Merwe (41e), qui aurait pu relancer le match, les Auvergnats étaient un cran au dessus ce samedi. L'orgueil des joueurs du Racing 92 leur permettra de réduire l'écart dans les dernières minutes (doublé de Masoe et essai de Tameifuna après la sirène), mais le score était fait depuis de longues minutes. Finalement Clermont s'impose 37-31.

 

Le tournant de la rencontre – deuxième essai de Camille Lopez (47e)

Réduits à quatorze depuis la 41e minute et le carton rouge de Philipp Van der Merwe, Clermont voyait fondre son avance comme neige au soleil. Par deux fois, Dan Carter sanctionnait l'indiscipline auvergnate et permettait aux Franciliens de revenir à sept longueurs (19-12). Et alors que le Racing 92 poussait pour recoller au score, Camille Lopez s'offrait un essai plein de malice et tuait définitivement tout suspens. Alors que les Clermontois obtenaient une pénalité à quinze mètres de l'en-but adverse, et que les vingt-neuf autres acteurs s'attendait à voir Morgan Parra s'emparer du ballon pour tenter la pénalité, Camille Lopez jouait rapidement le coup et s'en allait à dame. Le tableau d'affichage 26-12, la messe était dite.

 

Le joueur de la rencontre – Damian Penaud

Quelques heures après le festival Anthony Belleau, c'est un autre jeune espoir qui a illuminé la rencontre entre le Racing 92 et Clermont. Son nom ? Damian Penaud. Son âge ? 20 ans. Préféré à Aurélien Rougerie par Franck Azémat, notamment pour apporter de la vitesse au jeu de l'ASM, le prodige auvergnat s'est rapidement illustré. Au terme d'un beau mouvement clermontois, Damian Penaud inscrivait le premier essai de la rencontre (18e) et donnait une première avance conséquente à Clermont. Le reste de la rencontre ? Il se montrera plus qu'à son avantage, notamment dans les aires, solide en défense, dangereux en attaque et permettra à Clermont de conserver son avantage au tableau d'affichage.

 

Les meilleurs

À Clermont : Chaume, Lee, Lamerat, Penaud, Cancoriet, Iturria, Lopez ;

Au Racing 92 : Rokocoko, Grobler, Masoe.

 

par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?