Le RAC, c’est fort !

  • Le RAC, c’est fort !
    Le RAC, c’est fort !
Publié le , mis à jour

Le club charentais de Ruffec a accompli un parcours quasi parfait. Entre la joie du bouclier en avril et le parcours en championnat de France, Ruffec en ressort grandi.

Que la saison fut belle pour le RAC. Invincible à domicile et une seule défaite sur les deux phases de brassage face à Poitiers, le Ruffec Athletic Club s’est offert au mois d’avril le titre de champion Troisième Série sous le soleil d’Aigrefeuille face à Pleumartin. Un match âpre, durant lequel les joueurs de Jérôme Mathe et Antony Ocard ont donné tout ce qu’ils avaient dans les tripes pour concrétiser leur beau parcours. Une force de caractère imparable, dont Louis Boulenger polyvalent trois-quarts qui n’a pas pu participer à la fin de saison de son club suite à une blessure au genou, a tenu à confirmer : « On sort totalement grandi de cette saison. Si on se penche bien sur la construction du groupe, Jérôme Di Tommaso (maintenant coach à la Couronne, N.D.L.R.) a posé les bases l’an dernier avec nous. Puis en début de saison, David Marceau a pris le relais et même si cela n’a pas bien fonctionné, nous avons réussi à gagner tous nos matchs. Ensuite, Jérôme Mathe a amené sa touche au groupe avec Anthony Ocard et on a réussi à faire une fin de saison remarquable. C’est bien la preuve que nous avons été solidaires et c’est ce qui fait notre force. On a connu la défaite seulement deux fois cette saison, et malgré tout cela permet de nous ramener les pieds sur terre. » Et après avoir fêté comme il se fallait le bouclier, tant convoité, l’heure était aux championnats de France. Une étape importante pour tous les clubs amateurs de rugby et surtout pour Ruffec qui rêvait cette année de dépasser les seizième de finale. Et l’objectif a été atteint en battant Aubusson le 14 mai dernier sur le score de 38 à 12. Pour la première fois ce groupe de jeunes Ruffécois a joué un huitième de finale. C’était face à Mazères le 21 mai, mais cette fois-ci les Charentais n’ont pas fait le poids face aux Ariégeois et ont concédé seulement leur deuxième défaite de la saison. Pas de quoi rougir donc.

Sixième édition du Tournoi d’archi

Mais alors que pourrait-on reprocher au RAC ? Pas grand-chose au vu de leur parcours. Et si les corps ont commencé à se fatiguer en fin de saison, avec la blessure de Samuel Joseph, Louis Boulenger et dernièrement celle de Thomas Irigoyen, la ligne arrière du club charentais va devoir se refaire de plus belle pour la rentrée. Et à en croire les dires de Louis Boulenger, tout le monde commence déjà à penser à la saison prochaine : « Les matchs du championnat de France nous ont préparé à l’année prochaine. Et dès la défaite face à Mazères on a évoqué le fait de continuer ou non les entraînements. La réponse a été immédiate, même si la saison est finie, on continuera à s’entraîner tant qu’on le peut avant la reprise et cela permettra de solidifier encore plus notre groupe. » Et en attendant le début de la nouvelle saison, le Ruffec Athletic Club organise le 10 juin prochain la sixième édition du « Tournoi d’archi » au Stade Jean-Pierre Chêne, en mémoire de leur ancien coéquipier, Archibald Ballingall, décédé brutalement dans un accident de la route en Angleterre en 2011. Convivialité et partage seront au rendez-vous. Reste plus qu’à souhaiter une belle vie au RAC !

Par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?