Revenir avec la rage

  • Revenir avec la rage
    Revenir avec la rage
Publié le / Mis à jour le

Déçu, Guilhem Guirado n'a pas masqué sa frustration. Il aurait souhaité un meilleur arbitrage en mêlée fermée et une plus belle sortie pour certains de ses partenaires.

La physionomie de la rencontre vous laisse-t-elle des regrets ?

Parfois, ça ne suffit pas de bien jouer, de faire mal. Il faut aussi savoir rester discipliné et savoir être pragmatique. Qu'est ce qui vous a manqué ? Le réalisme ! La somme des détails contre nous est conséquentes.

C'est donc l'équipe la plus réaliste qui l'a emporté ?

J'ai entendu beaucoup de vos confrères et de consultants dire que Clermont jouait mieux que nous, que les Clermontois étaient mieux dans leur rugby. Je crois que ce soir on a fait taire de nombreux commentaires. Si on enlève cet essai de 80 mètres qui nous fait très mal, on est dans le match car on leur a fait mal. Très mal. Malheureusement, parfois dans le rugby, ça ne suffit pas. C'est dur pour Toulon, c'est dur pour ce club, mais il va falloir se relever. Toulon n'est pas habitué à ne pas soulever de trophée deux années consécutives. Un seul mot d'ordre : couper au maximum et se relever au plus vite. Et revenir avec la rage.

L'absence d'Halfpenny a-t-elle beaucoup pesé ?

On ne le saura jamais, mais il est certain que Leigh a fait une grosse saison dans le jeu et dans la précision face aux perches. Mais ne soyez pas trop dur avec le jeune Anthony Belleau ! Vous l'avez trop encensé la semaine dernière. Il est bon de rester mesuré.

Qu'avez-vous dit à vos partenaires dans le vestiaire à l'issue de la rencontre ?

J'ai dit que malheureusement beaucoup de joueurs qui ont écrit l'histoire de ce club vont nous quitter auraient mérité une plus belles sorties. Certaines légendes vont partir. J'espère que les joueurs qui vont les remplacer seront à la hauteur. Car deux années sans titre, c'est difficile à vivre.

Avez-vous été surpris d'être bousculé en mêlée fermée ? 

Non, car on savait qu'ils trichaient beaucoup. J'avais averti l'arbitre que lors des trois précédentes rencontres, les Clermontois avaient usé de beaucoup de vice. On était prévenu, ils ont été malins. Le plus vicieux l'a emporté en mêlée. Ça ne sert à rien de refaire le match. Je suis bon joueur, bravo aux Clermontois.

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir