« Notre principale force ? Le collectif »

  • « Notre principale force ? Le collectif »
    « Notre principale force ? Le collectif »
Publié le , mis à jour

Alors que ses seniors remontent en Top 14, l’équipe de moins de 14 ans de l'US Oyonnax s’est qualifiée pour sa première finale de Super Challenge. Alexandra Antunes*, bénévole du club, et l’entraîneur Yvan Bonnard reviennent sur cette victoire collective.

Comment vous êtes-vous qualifiés pour la finale du Super Challenge ?

Alexandra Antunes à Agen. Ce jour-là, nous étions opposés à Toulouse, à Tournefeuille et à Langon. Ce fut une superbe réussite puisque, pour la première fois de notre histoire, cette équipe se qualifiait pour la finale du Super Challenge.

 

Il y a une véritable dynamique de club à Oyonnax entre les jeunes et les professionnels ?

A. A. Contrairement à beaucoup de clubs, les relations ne sont pas fermées entre les professionnels et les jeunes. Oyonnax est une petite ville. Tout le monde connaît tout le monde. Si un joueur de l’équipe jeune rencontre un joueur professionnel dans la rue, ils se serreront la main. Aux entraînements, ils peuvent aussi bénéficier des conseils de l’équipe professionnelle. Il faut dire que jeunes et adultes ont beaucoup d’infrastructures communes.

 

Quel est l’état d’esprit de l’équipe pour cette compétition et de manière générale ?

A. A. Pour une première expérience de ce niveau, c’est vraiment tout bonus pour eux. Pour autant, ils sont très concentrés et se donnent des objectifs. Ils ont montré cette année un état d’esprit conquérant qui leur a permis de se qualifier.

Yvan Bonnard : Cette année a été super forte. On a joué qu’avec des joueurs d’Oyonnax. On a fait aucune entente pour avoir plus de joueurs. Notre force, c’est vraiment le collectif. Je suis très fier d’eux. Ils ont montré un état d’esprit irréprochable cette saison. Je pense qu’ils diffusent à la perfection les valeurs d’Oyonnax. Mon rôle, c’est aussi de leur inculquer ces trois mots clés : humilité, travail, respect.

 

De manière plus générale, comment est intégrée l’école de rugby d’Oyonnax au sein du club ?

A. A. Parfaitement. On a la chance d’avoir un président qui nous soutient. Cela fait partie de la force collective d’Oyonnax dont vous a parlé Yvan Bonnard. L’école est constamment en développement. On a des ententes avec des petits clubs dans la région dans le secteur de la formation. Tout cela correspond aux objectifs du club. Le but est de former le plus longtemps possible les jeunes pour les amener au haut niveau et faire partie notre équipe première.

 

Que retenez de cette saison avec l’équipe jeune ?

A. A. Je pense que si l’équipe jeune a deux choses à retenir cette saison, c’est à la fois notre parcours dans les challenges et le voyage en Afrique du Sud. Dans les divers rendez-vous du Super Challenge, on a forcément réalisé notre meilleure saison puisqu’on était qualifiés pour le tournoi final pour la première fois. Ensuite dans le cadre de l’Oyo Rugby Classe, on a pu envoyer 29 minimes à Johannesbourg. C’était leur première expérience à l’étranger. Ils ont pu entrer en contact avec des clubs locaux et développer leurs connaissances du rugby. Mais l’objectif n’était pas seulement sportif puis c’était aussi un projet culturel et linguistique.

 

Quelles sont vos attentes pour les prochaines saisons ?

Y. B. On continue de développer nos infrastructures et l’équipe de rugby. On va continuer de faire progresser les jeunes. Notre véritable objectif, c’est que leur travail soit reconnu au niveau national et donc qu’ils acquièrent une notoriété sur l’ensemble du territoire français. n 

 

*Alexandra Antunes est dirigeante à l’USO mais a préféré qu’on mentionne son rôle de bénévole.

Propos recueillis par Pierre LOEVENBRUCK

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?