Le Cameroun de la fête

  • Le Cameroun de la fête
    Le Cameroun de la fête
Publié le , mis à jour

La Féria 2017 Rugby y Toros ouvre ses portes à Captieux aux rugbymen camerounais. L’échange avec les Gascons, coachés par David Darricarrère, promet d’être un grand moment.

Il faut être prudent avec les étiquettes que l’on colle aux événements. Trop de montagnes ont accouché d’une souris. Nous sommes donc réticents à affirmer que, samedi prochain, dans le cadre de sa célèbre féria Rugby y Toros, le village de Captieux et son club vont donner à voir le spectacle d’une rencontre internationale. Mais l’envie est trop forte d’insister sur le caractère exceptionnel d’une rencontre mettant en présence la seleccion Gasconha chère à Régis Sonnes, unique en son genre, et la sélection de la diaspora des rugbymen camerounais évoluant en Europe. Certes la Gascogne n’est pas en lutte pour son indépendance, mais ceux qui la représentent, d’Auch à Hagetmau en passant par Mont-de-Marsan, Anglet, Mugron, Roquefort ou Peyrehorade, voudront montrer que leur hétérogénéité fait paradoxalement leur force.

Pour le décor de l’édition 2017, Stéphane Brettes, le président de l’association capsylvaine, a voulu ajouter du sens et de l’humain à l’échange sportif. Dès son premier contact avec le responsable camerounais Jean-Jacques Etamé, associé dans la discussion au pilier agenais Arsène N’Nomo, le projet a pris corps. Il se concrétisera le week-end prochain par un match (16 h 30) très attendu car les représentations de cette sélection sont très rares. « Notre association a pour but de promouvoir et développer le rugby camerounais, expose Jean-Jacques Etamé. Elle est forte aujourd’hui d’une cinquantaine de membres. Nos missions reposent sur trois axes : l’aide au développement du rugby au Cameroun au travers d’un soutien logistique aux clubs qui accueillent des jeunes venant le plus souvent de familles en difficultés ; l’accueil et mise en valeur des nouveaux rugbymen camerounais nouvellement arrivés en Europe ; l’organisation de rassemblements à échéances régulières des joueurs évoluant en Europe, de manière à renforcer la cohésion. La vocation de notre association est double : sociale et sportive. »

Assemblée Générale de la diaspora

Du vendredi soir au dimanche, les rugbymen africains séjourneront à Captieux. Avant la journée du dimanche consacrée à la corrida, ils pourront apprécier samedi le tournoi de rugby à 5 (9 h 30) et le lever de rideau féminin (15 heures). L’ambiance festive assurée par la Band’a Léo championne… d’Europe, n’exclut pas le sérieux de ce rassemblement qui marquera le 10e anniversaire de la diaspora des rugbymen camerounais créée sous le parrainage de Jean-Rémy Martin l’un des pères fondateurs du rugby camerounais et de sa Fédération. L’histoire retiendra que l’assemblée générale du 10e anniversaire se sera tenue samedi matin (10 heures) à Captieux dans la salle du cinéma de la commune. Quant au très nombreux public attendu au stade André-Durantau pour jubiler au spectacle de cette confrontation originale entre Gascons et Camerounais, mais aussi pour s’émouvoir avant le match de la remise par le club de matériel de rugby à l’association, ils vont voir évoluer N’Nomo mais aussi un certain géant, Guy Jeannard.

La Sélection camerounaise

Avants > Podie (Decazeville), Tchouta (Limoges), Lowe (Rennes), NGaou (Voiron), Nnomo (Agen), Bidias (Olympique Marcquois), Tabeuguia (FCTT), Jeannard, Gambo (Bourgoin), NJewel (Oyonnax), Kwemu (Montélimar), Fambou (La Baule), NYatto (Valence d’Agen, Ngue (ex-pro, entraîneur de la Turquie).

Arrières > Faustin, Bisseck (Foulayronnes) ; Kamga (Sous Bocks), Martin (ex ASVEL) ; Yakane (Villeneuve 13) ; Bugai (Strasbourg) ; Wanko (en recherche club).

Entraîneurs > René Lej (ex-entraîneur de la sélection nationale du Cameroun) ; Quentin Sone Ehawa (préparateur physique du Stade français).

par Gérard Piffeteau

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?