Tout ce qu'il faut savoir sur la liste élite

  • Tout ce qu'il faut savoir sur la liste élite
    Tout ce qu'il faut savoir sur la liste élite
Publié le , mis à jour

En marge de la préparation de ce premier test-match, Guy Novès a transmis à sa Fédération la liste des 45 joueurs qui feront partie de la liste Élite la saison prochaine.

Jusque-là, on connaissait les 30 joueurs protégés par la convention LNR-FFR. Suite au bras de fer entre les deux entités et les négociations qui en ont découlé, il faudra désormais parler de 45 joueurs dans la liste « Élite ». Une décision qui avait été annoncée à la fin du mois de mai et qui sera matérialisée par un avenant à l’actuelle convention, dont la validation se fera en Assemblée générale (le 24 juin pour la FFR, le 1er juillet pour la LNR). En attendant la signature d’une nouvelle convention globale, en juin 2018. Cette liste de 45 joueurs, Guy Novès l’a toutefois déjà transmise à sa Fédération, qui devrait rapidement l’officialiser. Et on y trouve une surprise majeure : la présence du (très) jeune ouvreur Romain Ntamack. Fils d’Émile, l’ouvreur toulousain vient tout juste de fêter ses 18 ans. Ce qui ne l’a pas empêché de participer cette semaine à la Coupe du monde des moins de 20ans en Géorgie, d’être titulaire lors des deux premières rencontres avant de déclarer forfait pour la suite, mercredi. Immense espoir du rugby français, Romain Ntamack devrait intégrer le groupe professionnel toulousain dès la saison prochaine. Pour enquiller avec l’équipe de France, si ses performances sont concluantes ? Sa présence dans cette liste des joueurs protégés peut en tout cas le laisser entendre. A ce poste, il a par exemple été préféré au jeune Anthony Belleau, auteur d’une fin de saison prometteuse avec le RC Toulonnais.

Penaud et Iturria intégrés, Tolofua le nouveau « Picamoles »

Autres enseignements de cette liste : en deuxième ligne, le jeune Arthur Iturria (23ans) a été préféré à son coéquipier de club Paul Jedrasiak, de un an son aîné. Révélation de la saison, Damian Penaud enchaîne aussi les bonnes nouvelles. Après être devenu champion de France et s’être envolé en Afrique du sud pour sa première convocation en Bleu, il franchit une étape supplémentaire et intègre le groupe « Élite ». Pour le reste, peu de surprise. La liste est construite autour des hommes qui ont déjà connu les faveurs de Guy Novès, lors de ses premiers dix-huit mois de mandat. A noter toutefois que le talonneur Christopher-Eric Tolofua ne figure pas dans cette liste. Ayant choisi de s’expatrier la saison prochaine aux Saracens, il ne peut pas être soumis aux accords LNR-FFR. Comme Picamoles la saison dernière, ses mises à disposition seront négociées directement entre l’encadrement des Sarries et le staff de l’équipe de France.

La liste « Elite », par ordre alphabétique :

Uini Atonio, Cyril Baille, Eddy Ben Arous, Mohamed Boughanmi, Yacouba Camara, Camille Chat, Henry Chavancy, Damien Chouly, Xavier Chiocci, Jonathan Danty, Jean-Marc Doussain, Nans Ducuing, Brice Dulin, Antoine Dupont, Gaël Fickou, Wesley Fofana, Alexandre Flanquart, Loann Goujon, Kévin Gourdon, Guilhem Guirado, Yoann Huget, Arhtur Iturria, Rémi Lamerat, Julien Ledevedec, Bernard Leroux, Camille Lopez, Maxime Machenaud, Yoann Maestri, Clément Maynadier, Noa Naikataci, Romain N’Tamack, Charles Ollivon, Damian Penaud, Louis Picamoles, Jules Plisson, Jefferson Poirot, Vincent Rattez, Fabien Sanconnie, Baptiste Serin, Rabah Slimani, Scott Spedding, Romain Taofifenua, François Trinh-Duc, Sébastien Vahaamahina, Virimi Vakatawa.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?