Finale de Fédérale 1 : Rouen s'offre le trophée Jean Prat

  • Finale de Fédérale 1 : Rouen s'offre le trophée Jean Prat
    Finale de Fédérale 1 : Rouen s'offre le trophée Jean Prat
Publié le / Mis à jour le

Au terme d'un match qui aura trouvé son vainqueur après le repos, le Stade rouennais s'impose 29-15 face à Mâcon. Les Normands espèrent désormais, d'après leur président Jean-Louis Louvel, « participer à la poule Élite la saison prochaine ».

Le rendez-vous était fixé à 18h ce samedi à Oyonnax pour assister au dénouement du trophée Jean-Prat de Fédérale 1. Pour l'occasion, près de 3500 spectateurs étaient venus en bus de Normandie et de Saône-et-Loire pour encourager les leurs. Sur le terrain, nous avons du attendre la 37ème minute pour voir Villière aplatir dans l'en-but Mâconnais. À la pause, ce match essentiellement l'affaire des buteurs s'achevait sur le score de 16-9 pour Rouen. Au retour des vestiaires, le second essai de Mayer assomme un peu plus les Mâconnais (23-12, 46ème minute) qui ne parviendront jamais à combler leur retard, malgré qu'ils se soient retrouvés à 15 contre 14 après le carton jaune reçu par le centre Rouennais Gildow à la 49ème minute. Le reste est affaire de pénalités et le score final est sans appel, 29-15 pour Rouen.

 

« Rouen jouera l'an prochain en Fédérale 1 Élite »

L'émotion d'après-match est grande pour les dirigeants normands notamment pour son nouveau président Jean-Louis Louvel qui déclarait : « Je suis fier de mon choix, aujourd'hui nous gagnons la finale du Jean-Prat, demain nous seront engagés dans la poule Élite avec pour objectif d'accéder à la Pro D2 ». Pour ce faire, il faudra pour le club Normand répondre à trois critères imposés par la Fédération française de rugby. Tout d'abord présenter un budget sain et des comptes à l'équilibre, prouver sa valeur sur le terrain, ce qui est désormais chose faite, et enfin reste le problème du stade Mermoz des Lions qui ne répond pas encore aux normes de la FFR. L'antre des Lions doit en effet être pourvue de 1500 places couvertes en tribunes alors qu'aujourd'hui il n'en compte que 600. Le président Louvel fera en sorte de pallier vite à ce dernier critère pour pouvoir se donner les moyens de ses ambitions au plus vite.

 

« Malgré la défaite, nous pouvons être fiers »

Les mots de l'homme du match côté Mâconnais, Ioan Debrach résonnent comme ceux de celui qui aura inscrit 15 points au pied un soir de finale, mais qui n'aura pas permis à son club de soulever le trophée Jean-Prat cette saison. Si les Rouennais peuvent être heureux d'avoir remporté le trophée, la satisfaction du travail bien fait peut se lire du côté des perdants du soir. « Cette saison nous a fait grandir. Nous sommes dans l'avancée [...] et nous savons maintenant que nous pouvons légitimement prétendre intégrer la poule Élite » a déclaré Alain Piguet, le président Mâconnais.

Reste à voir si le dossier Rouennais sera validé par la FFR, en attendant, on aura eu droit à une belle finale et deux belles équipes tout au long de la saison.

 

Par Samuel Cadène

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir