Lyon OU : en petit comité

  • Lyon OU : en petit comité
    Lyon OU : en petit comité
Publié le , mis à jour

Sans Pierre Mignoni, à la tête des Barbarians en Afrique du Sud, ni les recrues et plusieurs joueurs en sélection, les Lyonnais ont repris les premiers dès mardi matin.

Comme la saison dernière, le Lou est la première équipe de Top 14 à reprendre le chemin de l’entraînement. Il l'a fait en plusieurs temps. Le staff, sans Pierre Mignoni, qui s’est envolé dimanche pour l’Afrique du Sud, pour les deux tests avec les Barbarians, était à pied d’œuvre pour préparer la reprise effective sur le terrain prévue demain pour les joueurs. «Tout est calé, explique l’entraîneur des avants, Sébastien Bruno. Pierre a programmé tous les entraînements avec le staff et avec les préparateurs physiques, Chacun d’entre nous avons nos spécificités. Ensuite, on s’appellera régulièrement pour faire le point.»

 

Couilloud et Cretin avec les U20

Si certains joueurs ont débarqué dès lundi pour récupérer leurs affaires et satisfaire à quelques obligations administratives, le gros de la troupe était présent mardi matin. Ils ne devraient pas être plus d’une toute petite trentaine. La douzaine de recrues, avec l’officialisation programmée lundi ou mardi de l’arrivée du centre grenoblois, Xavier Mignot, devrait comme d’habitude attendre le 1er juillet pour intégrer l’entraînement, sans oublier que Frédéric Michalak et Félix Lambey accompagnaient leur coach en Afrique du Sud, et que Baptiste Couilloud et Dylan Cretin enchaînaient les matchs avec les moins de 20 ans. Et certains espoirs, finalistes de la poule 2 contre le Racing à la fin du mois de mai, étaient encore en vacances. En revanche, le troisième ligne anglais, Carl Fearns, encore sous contrat avec le Lou jusqu’au 30 juin était lui bel et bien présent. Après s’être engagé avec Gloucester pendant la saison, il avait fait volte-face et le Lou a négocié avec le club anglais. Il reste finalement bien au Lou.

Sur le terrain, le travail était bien évidemment axé sur la préparation physique, mais le rugby était intégré au travail et la technique individuelle et quelques rappels sur les bases du jeu lyonnais de la saison dernière seront au programme. La semaine était également l’occasion pour le Lou de faire sa prérentrée auprès de ses abonnés, qui étaient invités mercredi soir à venir rencontrer les joueurs dans un stade de Gerland toujours en plein travaux. Après deux semaines de travail en petit comité, il était alors temps de se retrouver au grand complet. «Nous reprenons tôt parce que nous avons envie et besoin de beaucoup travailler», concluait dans un sourire le président, Yann Roubert.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?