Test-Matchs : La France étrillée une nouvelle fois par les Springboks

  • Test-Matchs : La France étrillée une nouvelle fois par les Springboks
    Test-Matchs : La France étrillée une nouvelle fois par les Springboks
Publié le , mis à jour

Après un premier test à Pretoria où ils sont totalement passés à côté, le XV de France affrontait une nouvelle fois les Sud-AFricains à Durban cette fois-ci. Dominés une nouvelle fois dans tous les secteurs, pris dans l'intensité, les Français ont de nouveau pris l'eau sur le score de 37 à 15. 

Le résumé : Le chemin de croix continue

Les Bleus se devaient une revanche, nous devaient une revanche. Et ces 3 premières minutes sont françaises, suite à un contre-ruck de Guirado, l'action arrive sur l'aile de Vakatawa qui renverse trois défenseurs, l'action se poursuit sur Penaud lancé qui trouve Spedding, qui aplatit. Les Springboks commencent néanmoins à poser les bases de leur jeu, grâce notamment à de nombreux retours intérieurs pour Siya Kolisi qui arrive tranchant ou comme le nouvel appelé Mapoe. Cette phase de domination va se concrétiser à la 21ème minutes avec l'essai en bout de ligne de Jan Serfontein. Les Français, après leur entame quasi-parfaite laisse progressivement la main sur le match, et sur les seuls ballons tricolores, les erreurs reprennent. L'image de cette première periode reste cette tentative de relance de Trinh-Duc qui offre l'essai sur un plateau à Kolisi. En 15 minutes les joueurs de Guy Novès viennent d'encaisser un 20-0 après une nouvelle pénalité de Jantjies. À la mi-temps, l'affaire semble déjà entendue, les Boks menant 23 à 7. Après avoir laissé passer l'orage durant les 5 premières minutes, les Bleus tentent de remettre la main sur le ballon en imposant une longue séquence de jeu, qui au final n'aboutira à rien si ce n'est un en-avant. Le rythme ralentit au son des impacts entre avants. Seule lumière dans le marasme bleu, la première de Damian Penaud, incisif et qui parvient à trouver quelques espaces. Le jeune centre est à la création et il s'en faut de peu pour qu'il inscrive un premier essai, si seulement son pied n'avait pas traîné en touche au moment d'aplatir. Au lieu de cela, les Boks, rappuient sur l'accelérateur, mettent du rythme et de la précision dans leurs transmissions.  Les français sont dépassés et finissent par encaisser un nouvel essai par l'intermédiaire de Oosthuizen. Sur le renvoi, les Boks sont pris sur l'extérieur, Penaud redresse sa course et bats trois défenseurs pour aller inscrire son premier essai en bleu. Pour parachever la nette victoire des Boks, Jantjies va se permettre de transformer la superbe offrande de Kolisi. Au final c'est une défaite très dure mais méritée 37 à 15.  Que la route semble longue...

 

Fait du match : Penaud première ! 

Dans l'après-midi compliquée vécue par les Bleus, un joueur s'est particulièrement illlustrée à sa&voir le « rookie » Damian Penaud. Déjà passeur sur l'essai de Scott Spedding, le joueur de l'AS Clermont Auvergne, voyait son essai refusé après un très léger passage en touche. Mais ce n'était que partie remise puique quelques minutes il allait se faire justice en allant marquer comme un grand. Un joueur de plus sur lequel Guy Novès va pouvoir compter. 

 

Homme du match : Sisa Kolisi 

Omniprésent. Le terme pour décrire le match de Sisa Kolisi n'est pas usurpé. Intraitable en défense, gratteur, régulateur de la mêlée, et passeur décisif sur le dernier essai de Jantjies, le flanker des Stormers aura fait un grand match. 

 

Essai du match :

Nous sommes, à la 27ème minute, François Trinh-Duc receptionne un coup de pied dans ses 22 sans pression. L'ouvreur va hésiter entre le jouer à la main et utliser du pied, au final il le joue à la main mais se fait croquer et tente de libérer le ballon. Dans la chute, FTD tente de transmettre mais l'inarrêtable Kolisi intercepte et s'en va marquer entre les poteaux. C'est le début d'un 20-0 fatal aux Bleus. 

 

Les meilleurs : 

Pour la France : Taofifenua, Camara, Serin, Penaud.

Pour l'Afrique du Sud : Marx, Mostert, Du Preez, Kolisi, Whiteley Jantjies, Serfontein.

 

Par Enzo Contreras

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?