Coupe du monde - 20 ans (Finale) : La Nouvelle-Zélande retrouve son trône

  • Coupe du monde - 20 ans (Finale) : La Nouvelle-Zélande retrouve son trône Coupe du monde - 20 ans (Finale) : La Nouvelle-Zélande retrouve son trône
    Coupe du monde - 20 ans (Finale) : La Nouvelle-Zélande retrouve son trône
Publié le , mis à jour

On s'attendait à une grande finale entre les deux favoris attendus à savoir l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande. Pourtant de suspens il n'y a pas eu tant les Blacks se sont montrés supérieurs en s'imposant sur le score sévère de 64 à 17. 

Le résumé :

Les Baby-Black, à l'image de leur entame de match face aux Bleuets débutent tambour battant en inscrivant 2 essais dans les 10 premières minutes par l'intermédiare de Papali'i, et de Rakete-Stones. Les Anglais quant à eux sont dépassés par la vitesse d'execution, la précision et la puissance des Néo-Zélandais. À l'orgueuil les Anglais vont réagir par Earl mais les Blacks ont la main mise et manquent plusieurs occasions à l'image des ailiers Faingaanuku et Clarke, mais c'est pourtant le talonneur Aumua qui vient conclure le superbe travail de sa ligne de trois-quart pour porter le score à 17-7, puis à 24-7 après une nouvelle réalisation de Walker-Leawere. Les points vont défiler pour des Anglais qui ne peuvent produire le moindre jeu et qui sont asphixiés par l'engagement mis par les Baby Blacks, à al pause, le score est fait et la messe déjà dite : 40 à 7. LA partition des Néo-Zélandais repart de plus belle en seconde période, avec une nouvelle réalisation de McKay après une percée du très rapide talonneur Aumua. Ce même Aumua qui à la 60e va se permettre d'inscrire un triplé. La fin de la rencontre sera plus débridée mais la Nouvelle-Zélande reste maître et remporte cette Coupe du monde sur le score de 64 à 17.

 

Le joueur du match : Aumua 

Il aura marqué cette finale de son empreinte, le talonneur Aumua, outre le fait d'être un talonneur supersonique pour son gabarit, sais se montrer efficace offensivement. Pour preuve, il se sera permis le luxe de marquer un triplé dans le festival offensif de ses coéquipiers. 

 

Les meilleurs : 

Pour l'Angleterre : Parton, Butler, Mercer.

Pour la Nouvelle-Zélande : Faingaanuku, Perofeta, Papali'i,  Aumua, Lindenmuth.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?