Finn Russell a dit oui à Vern Cotter !

Le numéro 10 international écossais aurait trouvé un accord avec les dirigeants héraultais pour la saison 2018-2019. Ce serait un premier très gros coup, en amont, pour le président Mohed Altrad et son manager Vern Cotter...

Finn Russell aurait du faire partie du squad originel des Lions britanniques et irlandais emmené par Warren Gatland en Nouvelle-Zélande.Au jeu des blessures, il va finalement en être, in extremis. A 24 ans, le demi d’ouverture des Glasgow Warriors et de la sélection écossaise (28 sélections) est en effet dans la forme de sa vie et sort d’une saison en tout point magnifique, l’ayant vu tour à tour vu dominer Dan Carter en Champion’s Cup et Johnny Sexton dans le Tournoi des 6 Nations. Courtisé depuis des semaines par Gloucester et le Racing 92 (le club des Hauts de Seine cherche un remplaçant à Dan Carter pour juin 2018), Finn Russell a pourtant dit oui à Montpellier et devrait signer incessamment sous peu un contrat fort juteux avec le club héraultais.

Comme laidlaw...

Sous contrat avec la fédération écossaise jusqu’en juin 2018, le meneur de jeu des Warriors ne prolongera pas l’aventure avec la SRU et rejoindra donc l’Hérault au terme de la saison 2017-2018. Selon des sources écossaises, Finn Russell aurait même paraphé un précontrat de trois ans avec le club présidé par Mohed Altrad ! Un an avant que ne débute la coupe du Monde au Japon, l’un des meilleurs ouvreurs d’Europe rejoindra donc son ancien sélectionneur Vern Cotter et, dès l’an prochain, la charnière de l’équipe nationale écossaise devrait donc résider en France, puisque le demi de mêlée Greig Laidlaw sera toujours sous contrat avec Clermont. Dans la mesure où Finn Russell débarque à Montpellier en juin 2018, le Warrior partagerait le temps de jeu au poste de numéro 10 avec le All Black Aaron Cruden (28 ans), attendu dans l’Hérault à l’intersaison. Le polyvalent Sud-Africain Frans Steyn (30ans) serait quant à lui déplacé au milieu du terrain, un poste que le Springbok apprécie particulièrement. Au jour où Finn Russell posera le pied en Top 14, l’auto proclamé «meilleur championnat au monde» comptera avec lui, Greig Laidlaw et le deuxième ligne de Toulouse Richie Gray trois des cinq plus grandes stars du rugby des «highlands», Johnny Gray et Stuart Hogg étant jusqu’ici verrouillés par leur fédération.