• Ça c'est sevens !
    Ça c'est sevens !
Publié le / Modifié le
Compétitions

Ça c'est sevens !

Pour la deuxième année consécutive, les meilleures équipes de rugby à 7 de France avaient rendez-vous à Albi les 17 et 18 juin, pour décrocher le titre de champion de France.

Près de quatre-vingt dix équipes. Pas loin de soixante-dix arbitres. Environ 1400 joueurs et joueuses. Durant le week-end du 17 et 18 juin, la cité épiscopale d'Albi a accueilli le gratin du rugby à 7 français. Qu'elles soient de métropole ou d'Outre-mer, en territoriale ou en élite, toutes les équipes présentes au Stadium Municipal n'avaient qu'une envie...décrocher le titre de champion de France.

Territoriale masculin :

C'est une grande première pour le rugby français. Pour la première fois, un titre de champion de France revient à une équipe d'Outre-mer. Les joueurs de la Réunion ont dominé la compétition territoriale sur le terrain et en tribune. Avec six victoires en six matchs, les Réunionnais ont réalisé un sans faute. Premiers de leur poule, ils ont connu des phases finales riches en émotions. Une victoire, deux essais en quart de finale contre Muret (10-7). Une demi-finale à suspense remportée grâce à deux essais applatis dans la toute dernière minute de la rencontre (17-12) contre les joueurs de Dieulefit-Bourdeaux (Drôme). Avant de boucler en apothéose un week-end réussi par une finale maitrisée. Pour décrocher le titre de champion de France face aux Franciliens de Terres de France, la sélection de la Réunion a inscrit deux essais contre un seul encaissé (12-7).

Fédérale féminine :

Du suspense, des retournements de situation, voilà comment qualifier le tournoi fédérale féminine d'Albi. Qualifiées en tête de leurs poules, la sélection de la Réunion, Grenoble, la Rochelle et la sélection de Guyane n'ont pas passé le stade des quarts de finale. En demi-finales, les duels d'outsiders tournent en faveurs de Chilly-Mazarin et de Romagnat. À l'image de la compétition, la finale aura accouché d'une dramaturgie si caractéristique du rugby à 7. Alors que les franciliennes pensaient avoir fait le plus dur en menant 14-0 à la mi-temps, elles ont vu revenir les Auvergnates durant le second acte. Égaité, 14 partout, place à la tant redoutée prolongation et la cruelle règle de la mort subite. Mais un week-end de compétitions et une chaleur étouffante n'ont vraisemblablement pas pesés bien lourd dans les jambes de Marie-Laure Timaitre. Après un sprint de près de 50 mètres l'ailière offre le titre (19-14) au R C Chilly Mazarin.

Fédérale masuclin :

Jamais deux sans trois pour les Blagnacais. Après avoir décroché le titre de champions de France élite en 2015, celui de champions de France fédérale l'an dernier, les Haut-Garonnais ont conservé leur titre et avec la manière s'il vous plait. Une victoire 29-12 en quart contre Servian Boujan Rugby. Une demie finale passée sans encombre (42-0) face à Voiron. Blagnac n'a pas fait de détails en finale. Pourtant aussi intraitables en phase finale (28-24 contre Niort, 40-0 contre le Boucau), les joueurs du Paris Université Club n'auront rien pu faire face à la supériorité de leurs adversaires. Trois essais en première période. Quatre en deuxième. Les coéquipiers de Romain Fuertes ont remporté logiquement 38-7 un titre qu'ils connaissent bien. 

Élite féminin:

À XV comme à 7, elles ne se quittent plus. Cette fois, Lilloise et Montpeliéraines se sont disputées le titre de championnes de France de rugby à 7. Bien que privées de leurs internationales parties disuputer le tournoi de Malemort avec l'équipe de France à 7. Ou préservées en vue du mondial à XV (9 au 29 août). Championnes de France en titre, les Lilloises ont conservé leur titre au terme d'une finale riche en jeu et en suspense. Si le score était fait à la mi-temps (12-5), la deuxième mi-temps aura été une rude bataille où les défenses auront prit le pas sur l'attaque.

Élite masculin :

Tout vient à point à qui sait attendre. Jusque-là abonnés aux places d'honneur, les Free Sevens Bassens ont décroché le graal. À l'image du tournoi qu'ils ont dominé dès les phases de poules, les Girondins ont remporté brillamment leur premier titre de champions de France. En finale, les coéquipiers de Djamel Ouchenne (meilleur joueur du tournoi) ont pris leur revanche sur les Bleus Sevens, qui les avaient éliminé en demi-finale l'an dernier. Après un premier acte engagé et serré (12-7). L'association de rugby à 7 de la région bordelaise a fait la différence en deuxième période, grâce à deux superbes essais de son capitaine.  Une victoire logique, 29-7, qui couronne des années de travail.

Finales du championnat de France de rugby à 7... par midiolympique

 

 

par Félix Comane

photo FFR/I.Picarel

 

 

 

 

midi olympique
Réagir