Les Boks envoient les Bleus au tapis (35-12)

  • Les Boks envoient les Bleus au tapis (35-12)
    Les Boks envoient les Bleus au tapis (35-12)
Publié le , mis à jour

Le couperet est une nouvelle fois tombé sur la tête des Français qui s'inclinent pour la troisième fois en 3 tests-matchs (35-12).

Le résumé du match :

Après une première période décevante des hommes de Guy Novès, les Springboks se sont montrés plus impliqués et étaient devant au score (16-9). Les Bleus ont été bons dans les premières minutes – comme lors du second test-match – mais n'ont pas concrétisé cette domination, ont accumulé les fautes stupides (Guirado par deux fois et Picamoles) et se sont donc logiquement fait punir par Jesse Kriel dès la 8ème minute, auteur du seul essai du premier acte, et par la précision du jeu au pied de l'ouvreur Springbok, Elton Jantjies. Au retour des vestiaires même scénario, suite à une touche proche de l'en-but tricolore, le deuxième ligne Etzebeth porte le score à 21-9. Côté français Plisson passe une pénalité (58ème 21-12) avant que Malcolm Marx ne vienne enfoncer un peu plus le clou, d'un essai en force (28-12, 62ème). Rudy Paige vient parachever le succès sud-africain à la 75ème (35-12). Au terme d'un match d'un piètre niveau des deux côtés, les hommes d'Allister Coetzee s'imposent tout de même face à des Bleus très faibles techniquement. Troisième défaite en autant de rencontres pour le XV de France qui n'aura pas su engranger de la confiance avant la série de tests du mois de novembre.

L'homme du match :

Malcolm Marx incontestablement. Le jeune talonneur sud-africain aura mis sur l’éteignoir Guilhem Guirado et aura pesé sur le jeu de son équipe en inscrivant notamment le premier essai de sa carrière en sélection. Une série de tests-matchs qui lui aura permis de se révéler aux yeux du monde.

L'essai du match  :

L'essai d'Etzebeth à la 42ème minute. Il est celui qui vient taper sur la tête de Bleus déjà assommés. Suite à une combinaison astucieuse en touche, Eden Etzebeth raffûte Baptiste Serin et aplatit tranquillement, comme un symbole de l'impuissance française ce soir.

Les meilleurs :

Pour la France : Plisson, Poirot, Dulin

Pour l'Afrique du Sud : Marx, Jantjies, Je. Kriel, Etzebeth, Ja. Kriel, Serfontein.

 

Par Samuel Cadène

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?