Nevers : Homogène et équilibré

  • Nevers : Homogène et équilibré
    Nevers : Homogène et équilibré
Publié le , mis à jour

Enfin arrivé en Pro D2, l'U.S.O.N dispose d'un effectif compétitif pour prétendre y rester. Revue d'effectif complète.

Arrières

Le fantasque Fa’atoina Autagavaïa est tout à fait capable de devenir fantastique en Pro D2. International samoan, il connaît le très haut niveau… et possède désormais ses habitudes à Nevers. Xavier Pémeja compte « beaucoup sur lui ». Loïc Le Gal, qui arrive d’Albi, a été recruté pour sa vitesse, son jeu au pied, long et précis. C’est un buteur. 37 matchs en Pro D2.

Ailiers

Albigeois lui aussi, la saison passée, Lucas Blanc est un joli gabarit. « Une petite bombe », qui a explosé en Pro D2 avec quatre essais à la clé. Atout supplémentaire, il n’a que 21 ans. Taulier et Bourguignon d’origine, Stéphane Bonvalot « doit saisir sa chance à ce niveau ». Jamais décevant. Sur l’autre versant de l’attaque, Baptiste Chevalier symbolisera la réussite de l’école de rugby neversoise. Sa pointe de vitesse est son arme principale. Jean-Yves Zébango et ses qualités de finisseur viennent de faire des ravages en Espagne. À lui d’enchaîner sur les terrains de l’Hexagone.

Centres

Rudy Derrieux a saisi la chance qui s’est présentée à lui en fin de saison. Sur sa lancée, sa vivacité sera intéressante. François Herry disputera son second mandat à Nevers. Sa puissance sera utile. Nasoni Naqiri Kunavore est particulièrement efficace. Ses dix essais comptabilisés avec Albi lors de l’exercice passé sont révélateurs. Horacio San Martin a été perturbé par les blessures (genou et cheville). Il devrait être opérationnel pour les trois coups et apporter sa science du jeu et son tempérament de compétiteur. Suite à la blessure du Canadien Conor Trainor (rupture d’un tendon d’Achille), le club attend un avis médical pour décider de la suite à donner.

Ouvreurs

Mathieu Belie a noirci sa carte de visite de 362 matchs en Top 14 et 88 en Pro D2. Peu utilisé la saison passée à Perpignan, le Toulousain doit s’imposer comme maître à jouer, en plus de son rôle de buteur. Frédéric Urruty était sans club à l’orée du millésime 16-17. Péméjà cherchait un ouvreur… Sa hargne communicative et sa palette technique feront leur effet. Nicolas Vuillemin a laissé bonne impression lors des phases finales d’avril-mai. Jeune, bon buteur, il aura l’occasion de confirmer.

Demis de mêlée

Jean-Baptiste Bruzulier a vécu un peu dans l’ombre de Faleali’i. Il doit faire mieux cette fois-ci. Auvasa Faleali’i est attendu avec impatience par le public neversois. « On va voir s’il est aussi dominateur qu’en F1 », prévient Péméja.

Numéros 8

Hugo Fabrègue a crevé l’écran en fin de saison, dans tous les sens du terme. Pétri de qualités, il a largement le potentiel pour franchir le palier. Jason Fraser devra s’intégrer, lui qui vient de la Currie Cup, mais le Sud-Africain a le niveau. Jean-Baptiste Manevy, passé par le LOU, est originaire de Nevers. « C’est un bon exemple » et un bosseur, rapide et explosif.

Troisième ligne aile

Hugues Bastide a ramé après une double opération aux genoux. Mais il possède un mental d’acier et va progresser car « il n’est pas encore un produit fini ». Gautier Giboin a l’expérience du ProD2 (80 matchs). Travailleur qui court beaucoup et partout. Julien Kazubek doit grandir, l’occasion est belle. Performant dans l’alignement, il est à même de s’adapter au jeu de mouvement. Fred Quercy sort d’une saison majuscule à Albi. Péméjà l’a eu sous ses ordres à Montauban et le présente comme dur au contact et complet. Manaïa Salavea s’était un peu endormi en F1 ; il va trouver de l’ouvrage en Pro D2. Le jeune Thomas Tarrit tentera de grappiller du temps de jeu.

Deuxième ligne

Coenraad Basson, tête de proue du navire neversois, va retrouver des eaux sur lesquelles il a navigué avec Bourgoin et le LOU. Un grand capitaine ! Le jeune Frank Bradshaw amène avec lui des espérances et « les valeurs véhiculées à Auch ». Thomas Ceyte, que l’entraîneur des avants Sébastien Fouassier a côtoyé à Aubenas, vient de prouver, à Dax, sa connaissance du Pro D2. Bastien Chalureau, beau gabarit, est en train de répondre aux attentes placées en lui à ses débuts à Toulouse. Senio Toleafola est estampillé Waratahs. Cet exceptionnel gabarit de 23 ans arrive avec le rythme du Super Rugby. Tomas Vallejos a livré une fin de saison exceptionnelle et son expérience du haut niveau lui servira obligatoirement.

Piliers

Max Curie a ferraillé au sein du pack d’Aubenas, sous les ordres de Fouassier. C’est un travailleur, sec et dur qui a bien lutté avec Albi. Jonathan Garcia est expérimenté. Top 14, Pro D2 (129 matches), il est un droitier pur. Dominateur, le club attend beaucoup de lui. Mehdi Merabet, très utilisé l’an passé, n’a jamais lâché. Ses dernières prestations ont convaincu ses entraîneurs de son envie. Ousmane N’diaye doit s’affirmer, notamment en tenue de mêlée, pour prétendre exister en Pro D2. Terry Philippart a débuté très tôt en Fédérale 1 à Montauban. Un cube ! Nemo Roelofse a débuté en France et ses 19 matches de Pro D2 sont annonciateurs d’une belle carrière. Gros potentiel à droite. Jordan Sénéca vient de La Rochelle, club référence. Ce compétiteur doit s’affirmer. Le jeune Gallien Belleville va parfaire sa formation.

Talonneurs

Jean-Philippe Genevois a souhaité rejoindre sa Bourgogne natale. Une aubaine pour Nevers que d’enrôler ce leader, âpre au combat. Julien Janaudy avait déjà 18 matches de Top 14 à 21 ans ! Il a maintenant l’expérience dont 106 feuilles de Pro D2. Anthony Maury a le potentiel pour répondre à la concurrence. Les espoirs Alexandre Grelet, formé à Nevers, et Hendrick Visagie ne rechigneront pas à la tâche.

 

Par Antoine Deschamps

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?