Mauricio Reggiardo : « On sait où l'on va »

  • Mauricio Reggiardo : « On sait où l'on va »
    Mauricio Reggiardo : « On sait où l'on va »
Publié le , mis à jour

Promu avec Agen le 21 mai, le technicien argentin a choisi d’offrir cinq semaines de repos à son groupe, pour reprendre avec ses recrues.

Pourquoi avoir choisi de reprendre l’entraînement un samedi ?

Tout simplement parce que c’est le 1er juillet. Je ne voulais pas de reprise par petits groupes. Là, on va pouvoir dès la première séance s’entraîner tous ensemble, anciens et recrues mélangés. C’est important, nous avons eu 19 arrivées à l’intersaison, la recherche d’une cohésion rapide du vestiaire va être l’un des défis de l’été. Alors nous avons préféré avec Stéphane Prosper octroyer une semaine de plus à ceux qui ont participé à la finale d’accession, et qu’il n’y ait un seul top départ de la saison.

 

La préparation du SUA sera-t-elle donc tournée vers une recherche rapide d’un collectif ?

Au départ oui, mais on va aussi accentuer sur le développement physique. Nous avons deux mois pour nous préparer au Top 14. Lors de la précédente accession du club, le groupe en général découvrait le Top 14, à la fois en termes d’intensité physique mais aussi rugbystique. Nous manquions clairement d’expérience à ce niveau, et il leur avait fallu plusieurs mois pour s’acclimater. Cette fois-ci, tout le monde, et c’était un des axes du recrutement, connaît le Top 14. On sait où l’on met les pieds. Tout le monde est conscient que physiquement, il y a un palier à franchir, c’est pour cela aussi que notre préparation sera dure sur ce plan-là, l’idée c’est d’être prêt dès le 26 août.

 

Vos joueurs vont donc avoir un programme chargé cet été ?

Oui, mais il n’y a pas de secret, et toutes les équipes vont bosser. Nous avons tous deux mois de travail avant de commencer le championnat. Tout le monde a du temps pour se préparer, mais pas tant que cela…

 

Pouvez-vous préciser ?

Cette première semaine est primordiale pour bien lancer la saison. Jusqu’à lundi, les joueurs vont travailler de manière normale, en venant au stade. Et puis mardi, ils vont partir pour 72 heures dans un endroit secret. L’idée c’est de bousculer leurs habitudes que le groupe dans son entier ne sache pas ce qu’il l’attend. Avec Stéphane, on leur a concocté un petit emploi du temps où ils devront ensemble trouver des solutions aux problèmes qui leur seront posés. Mais je ne veux pas en dire plus, car aucun joueur n’est encore au courant. Mais ces trois jours seront le véritable départ d’une aventure humaine et sportive excitante à vivre.

 

Avec en guise d’objectif le maintien ?

Pour le moment, nous n’avons encore rien fixé. On va le faire avec les joueurs. On souhaite d’abord bien débuter notre Top 14. On verra par la suite. L’idée c’est d’être compétitif tout de suite. De monter en pression tout doucement pour la première journée. Regardez, notre programme de matchs amicaux, on commence par Angoulême, un club de Pro D2, puis Castres qui était dans le Top 6 et on finira par La Rochelle, la meilleure équipe de la saison régulière neuf jours avant la reprise du Top 14. On doit aller crescendo. Je le répète : cette année, Agen ne part pas dans l’inconnu.

 

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?