Le finaliste à pied d'oeuvre

  • Le finaliste à pied d'oeuvre
    Le finaliste à pied d'oeuvre
Publié le , mis à jour

Depuis lundi dernier, Montauban a repris le chemin de l’entraînement. Avec pour objectif de monter en puissance avant le 18 août, date de reprise du championnat.

Qu’elle semble loin cette finale de Pro D2, jouée il y a à peine plus de quatre semaines ! Déjà, les Montalbanais ont tourné la page et se projettent sur le prochain exercice, qui devra être celui de la confirmation. Les joueurs de Chris Whitaker et Pierre-Philippe Lafond auront un nouveau statut à assumer. Ils ne pourront plus se cacher et seront considérés comme une grosse écurie de ce championnat. Dans cette optique, le club montalbanais profite de l’été pour affiner ses besoins et consolider ses structures. Le staff médical et technique s’élargit quelque peu avec l’arrivée de Guilhem Julia, analyste vidéo en provenance de l’Aviron bayonnais et avec l’intégration d’un orthoptiste et d’une préparatrice mentale. Cette dernière se fixe pour objectif de mettre en place une routine d’exercices visant à aider les joueurs à mieux appréhender le stress via des modules de concentration et de relaxation. Et l’orthoptiste, alors ? Son rôle sera d’améliorer l’analyse visuelle des joueurs et leur champ de vision pour faire grimper en flèche leur niveau de coordination œil-main ou encore la mobilité de leurs yeux. Le diable se cache dans les détails et l’USM veut essayer de maîtriser un maximum de paramètres inhérents à la performance. Aux côtés de ces deux nouveaux spécialistes, les joueurs seront toujours entourés par leur traditionnelle armée de soignants : médecin, kiné, ostéopathe et podologue.

Les recrues le 1er juillet

Mi-juin, donc, les Montalbanais ont retrouvé le chemin de la traditionnelle préparation physique d’avant-saison, sur le petit terrain en synthétique jouxtant la salle de musculation de Sapiac. Sous une chaleur de plomb, les présents se sont ébroués gaiement, bien heureux de se retrouver. Même si tous avouaient beaucoup souffrir de la canicule qui frappe la France en ce début d’été : « Ce n’était pas évident tous les jours, soulignait Olivier Caisso, deuxième ligne au club depuis deux saisons. On a essayé de s’hydrater beaucoup et de se tenir à l’ombre ! » Les coachs ont aussi aménagé le temps de travail pour limiter l’impact de la chaleur : « On s’entraînait tôt le matin et nous privilégions les activités en salle l’après-midi. » Entre deux sourires, chaque joueur a du se soumettre à une batterie de tests physiques et médicaux visant à établir des groupes de travail par niveaux. Petite respiration « plaisir » dans les semaines chargées, le vendredi matin était consacré à des activités avec ballon. « Ce sera notre bol d’oxygène à nous », notait Caisso. Pour le moment, l’USM évolue en comité restreint. Comme dans tous les clubs professionnels, les recrues ne pourront pas rejoindre leur nouveaux coéquipiers avant le 1er juillet. L’effectif montalbanais sera donc complet à partir de la séance du lundi 3 juillet. Pour le reste le déroulement de l’été sera on ne peut plus classique. Le 24 juillet, l’effectif 2017-2018 sera présenté officiellement aux partenaires. Le 28 juillet, l’USM affrontera Colomiers à Castelsarrasin pour son premier test match avant d’enchaîner face à Carcassonne au stade Albert-Domec. Le 8 août, ce sera aux supporters de se voir présenter le groupe à Sapiac. Après quoi, le 18 août, il sera temps de penser au premier match officiel de cette nouvelle saison de Pro D2. A priori, il n’y aura pas de stage estival cette saison, à moins d’une surprise concoctée à la dernière minute par le duo Lafond-Whitaker.

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?