Prêtes à s'envoler

  • Prêtes à s'envoler
    Prêtes à s'envoler
Publié le , mis à jour

Troisième Série : Le Rugby Club des Hirondelles de Saint-Germain-les-Belles a vécu une saison difficile. et se trouve dans l’attente de savoir s’ils est relégué ou non. Quelle que soit la décision, le club est confiant pour la saison prochaine.

« Il y a des saisons comme cela, où rien ne nous sourit. » En une phrase, le président des Hirondelles de Saint-Germain-les-Belles, Vincent Jugie, a résumé toute l’année écoulée. « Un renouvellement complet d’effectif, une accumulation de blessures, des tensions ajoutées aux défaites du début de saison et c’est la sinistrose qui s’installe. » D’autant que le club limousin n’était pas vraiment habitué à ce genre de saison noire. L’année passée, les Noir et Blanc vivaient une de leur plus belle aventure. Une montée en Troisième Série, finaliste du championnat du Limousin et huitièmes de finaliste en championnat de France. Le tout au complet, mis à part un blessé sérieux en finale. Tout l’inverse de cette saison. « Pour le premier match, on perd trois joueurs importants (le 7, le 8 et le 10) sur blessures. En décembre, on a quand même envoyé douze gars à l’hôpital. Ça fait quinze ans que je suis au club, c’est la première fois qu’il y a autant de casse », constate le président.

Un printemps compliqué pour les Hirondelles

Malgré l’accumulation de blessures qui a touché les rangs haut-viennois, ils se sont accrochés. Au point de connaître une deuxième partie de saison encourageante, enchaînant trois victoires consécutives au mois de février. Comme si l’approche du printemps avait donné un nouveau souffle aux Hirondelles. Malheureusement pour elles, ce ne fut pas le cas. Deux dernières défaites contre des concurrents directs (Aixe-sur-Vienne et Lubersac) leur auront coupé les ailes. Deux revers qui mettent le club dans une situation inconfortable. En finissant avant-dernier de la poule, Saint Germain-les-Belles doit attendre le sort d’autres équipes. Ce qu’explique Vincent Jugie. « On aura la décision en août pour savoir si l’on reste en Troisième Série ou si l’on descend. Tous les clubs se posent beaucoup de questions. Certains qui devaient avoir deux équipes, en auront peut-être qu’une. D’autres qui devait en avoir une, ne sont que dix-huit actuellement et se demandent si elles repartent ou pas. » 

Une saison pleine d’ambitions

S’ils ne savent pas encore dans quelle division ils joueront la saison prochaine, le président des Hirondelles se veut confiant. « Le groupe ne va pas beaucoup bouger la saison prochaine. Avec cet effectif-là, renforcé par quelques juniors, et un peu plus de sérieux, on devra jouer les premiers rôles que ce soit en Troisième ou en Quatrième Série. Après, la réponse, c’est le terrain qui la donnera. » Pour les accompagner, les Limousins pourront compter sur une équipe de dirigeants dynamique et toujours prêts à aider le club. Avec une petite nouveauté, rare à ce niveau. « On aura un kiné-masseur, à la retraite, qui s’est proposé pour venir faire des massages. » Toutes les conditions seront réunies pour vivre une belle aventure comme celle connue en 2015-2016. Ce serait un beau cadeau pour ce club qui fêtera son 60e anniversaire en 2018. Pour cela, Vincent Jugie a annoncé la couleur : « Il faudra retrouver cette culture de la gagne ! »

 

Date de création : 1958

Nombre de licenciés : 90 

Plus haut niveau atteint : Deuxième Série en 2011-2012

Palmarès : Champion du Limousin Quatrième Série (2006, 2007)

Budget : 28 000 euros

En 2015-2016 : 8e de Troisième Série (4 victoires, 12 défaites)

 

Par Romain Lafon

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?