L'union fait la force

  • L'union fait la force
    L'union fait la force
Publié le

Pour sa deuxième année d’existence, l’entente Lyon Métropole a décroché un premier titre en Gaudermen, quand la génération précédente a joué deux finales de suite, en Gaudermen et Alamercery.

Depuis deux ans, l’association des clubs lyonnais sèment la terreur en Gaudermen. L’année dernière, pour la première saison de l’entente du Lou avec l’ARCOL (Ecully), Meyzieu, Rillieux, et Saint-Genis-Laval, l’équipe s’était hissée en finale (le même groupe a enchaîné cette saison par une finale en Alamercery). Il y a quelques semaines, la génération suivante a fait encore mieux, renforcé encore par deux joueurs viennois en tutorat, en brandissant le bouclier, après une finale à sens unique contre Bayonne (35-6). « On a tremblé trois minutes, souffle l’entraîneur des arrières, Issam Saf. Bizarrement, les matchs des huitièmes et des quarts ont été plus difficiles que la demi-finale ou la finale. Les joueurs sont montés en puissance en phases finales. » Ce n’était pourtant pas gagné d’avance. Le dernier match de poule, à Clermont, avait inquiété l’encadrement, et auparavant, il avait fallu construire un collectif, riche en qualités, mais qui devrait apprendre à se connaître. « Nous avions beaucoup de grosses individualités et au début, beaucoup jouaient pour leur pomme, reconnaît l’ancien entraîneur de Vénissieux, en Promotion Honneur. Ils voulaient briller… Petit à petit, un groupe est né. C’est pour ça que nous avons gagné. Nous n’avons pas inventé le rugby. »

Résultats d’ensemble excellents

Ce titre valide aussi la politique d’ouverture du Lou, envers ses voisins. Longtemps mal perçu, l’association porte ses fruits, sur le plan humain et sportif. Sous la responsabilité sportive du club lyonnais, qui met à disposition ses ressources matérielles et managériales, l’entente ne laisse pas de côté les clubs associés. « Un gamin de l’Arcol peut être champion de France, s’enthousiasme Issam Saf. C’est très très positif pour la région, pour les clubs. » Et ce titre devrait donner du cœur à l’ouvrage à un club et une entente dont les résultats d’ensemble sont excellents (finale en Espoirs et en Cadets Alamercery, demi-finale en juniors Crabos). Il reste maintenant à durer. « Cette saison était exceptionnelle et ce serait bien de faire de l’exception une banalité », souffle le directeur sportif de l’association, Philippe Buffevant.

Le groupe

Aidi, Arfi, Azebouch, Benoît, Boule, Chenevez, Combo, Delcamp, Deleage, Descamps, Domercq, Dubois, Duclaux, Eliot, Fournier, Guilloux, Hilarion (cap.), Martin, McClintock, Michel, Paolini, M.Perret-Tourlonias, N.Perret-Tourlonias, Ratel, Ribault, Sanchez, Tercq, Thierry, Vasseur, Véré.

Entraîneurs : Issam Saf et Guillaume Olive.

Adjoints : Thierry Domercq, Thierry Duclaux.

Le parcours

En phase régulière : deuxième de la poule 2 avec 11 victoires, 3 défaites (11 bonus).

En phase finale : en huitièmes, victoire contre Pau (17-7), en quarts, victoire contre Toulouse (11-10), en demi-finale, victoire contre le Racing (26-18).

En finale : Lyon bat Bayonne (35-6).

 

 Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?