US Oyonnax : Renverser les montagnes

  • US Oyonnax : Renverser les montagnes
    US Oyonnax : Renverser les montagnes
Publié le , mis à jour

Au pied du Jura, l’US Oyonnax, riche d’une première expérience en Top 14, a placé sa saison sous le double signe de l’ambition et de l’innovation.

Le 7 juillet 2016, lors de la présentation de la saison, Thierry Emin avait fait une promesse aux supporters de l’USO : « Tout faire pour retrouver le Top 14 dans les deux ans. » La promesse a été tenue et il aura suffi d’une saison pour qu’un an, jour pour jour après cet engagement, le président de l’USO, dans les mêmes circonstances de la soirée de présentation des joueurs, en prenne un autre : « Installer durablement notre club en Top 14. » Un an après avoir quitté le Top 14, le club de l’Ain revient avec la volonté de renverser les montagnes,. Pour autant, l’ambition ne sera pas l’unique caractéristique de cette saison. « Elle sera aussi celle de l’innovation » poursuit le président oyonnaxien tout en réaffirmant « la fidélité aux vertus d’humilité et de travail autour desquelles notre histoire s’est construite ».

Avec un groupe renouvelé à près de 50 %, avec aussi un nouveau staff, la part de l’innovation relève de l’évidence, même si Thierry Emin souligne : « En construisant notre staff autour d’Adrien Buononato nous avons aussi assuré une  forme de continuité et c’est un gage de réussite. » Le discours du nouveau directeur sportif de l’USO, qui au passage refuse l’étiquette de numéro un, repose, lui aussi, sur la dualité entre ambition et innovation : « Nous sommes dans un projet partagé, sur un fonctionnement transversal basé sur l’échange. La construction de notre staff, le recrutement qui a été conduit afin d’apporter de la plus-value à notre groupe, sont à l’image du club. Il n’y a pas de clinquant. » Rien de ronflant non plus dans la démarche conduite pour franchir la marche budgétaire imposée par un retour dans l’élite. « Oyonnax est un club sain, dont l’équilibre repose sur l’engagement de nombreux partenaires, c’est aussi un gage de pérennité qui apporte de la crédibilité à notre projet », retient Dougal Bendjaballah, le vice-président.

L’atout du synthétique

Cette structuration sécurisante a forcément pesé au moment des choix qui ont conduit à la construction du staff et à celle du groupe autour d’un projet de jeu voulu novateur. « Nous n’allons pas nous couper de ce qui a toujours fait la force d’Oyonnax, rassure Adrien Buononato. Mais il y a ici des atouts dont nous devons nous servir et la pelouse synthétique en fait partie. » On avait accusé ce terrain de tous les maux lors de la relégation d’Oyonnax en ProD2, mais cette surface, unique en son genre en France, est aujourd’hui l’une des composantes du projet porté par le club du Haut-Bugey. « Nous voulons apporter de la vitesse à notre jeu, miser sur le déplacement, sur le mouvement, permettre aux talents de s’exprimer », détaille le directeur sportif en mettant en corrélation avec cette ligne directrice les orientations ayant guidé le recrutement.

Pour tenir le cap fixé, Oyonnax a cherché à apporter à son groupe l’atout précieux de l’expérience, sans négliger celui tout aussi fondamental de la mobilité. Le staff sera l’affaire de spécialistes : à la conquête Jamie Cudmore désormais passé de l’autre côté de la barrière, dans le club qu’il avait rejoint la saison passée comme joueur ; Vincent Krischer, l’analyste du XV de France, à la défense ; Mike Penderglast, dépositaire du jeu offensif déployé ces dernières saisons par Grenoble, à l’attaque. En s’adressant aux supporters il y a quelques jours, Thierry Emin ne s’est pas contenté de prendre un engagement formel. Il a aussi posé un avertissement : « Le Top 14 sera encore plus dur que ce que nous avons connu. Nous savons où nous allons. » Mais Oyonnax, après avoir relevé le défi d’un retour éclair, est bien déterminé à renverser les montagnes, sans se couper de ses racines, mais en cherchant à donner une nouvelle dimension à son jeu. C’est aussi cette innovation qui portera son ambition.

 

Par Jean-Pierre DUNAND

 

 

 

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?