De nouvelles responsabilités pour la Section Paloise

  • De nouvelles responsabilités pour la Section Paloise
    De nouvelles responsabilités pour la Section Paloise
Publié le , mis à jour

Un recrutement qui a permis d’étoffer en qualité l’effectif, une installation programmée dans une enceinte agrandie et moderne, la Section paloise veut changer de dimension et tutoyer les sommets du Top 14.

Les choses avancent rapidement à Pau. La métamorphose du club est visible à chaque visite. En un an, au niveau de ses structures, le club s’est doté d’un nouveau centre d’entraînement à l’automne dernier et a bien géré la cohabitation avec les travaux d’agrandissement et de rénovation du Hameau. Ils sont presque terminés. Nouveaux vestiaires, nouvel espace « hospitalité », guichets de billetterie refaits à neuf, capacité portée à plus de 18 000 places assises, la Section paloise aura dans les toutes prochaines semaines, l’un des plus beaux outils du Top 14. Les Béarnais vont changer de dimension. « Cela va nous donner de nouvelles responsabilités », prévient en plein cœur de l’été, le manager Simon Mannix avec sa voix rocailleuse. Il sait que lui et ses hommes seront attendus au tournant. Cette année, il n’est plus question seulement de maintien ou de progression. « Un immense défi nous attend, staff et joueurs : remplir régulièrement une enceinte de 18 000 places. Se montrer à la hauteur du stade qui est mis à notre disposition. C’est peut-être, la saison la plus difficile qui nous attend. Nous avons deux mois pour nous préparer à être compétitifs dès la première journée. Ces nouvelles responsabilités qui pèsent sur nous doivent être une chance. »

 Un recrutement ciblé

Comme depuis sa prise de pouvoir en 2014, le Néo-Zélandais ne promet rien en termes d’objectif. « Notre classement découlera de nos prestations. Si on travaille bien, on jouera bien et on remportera des rencontres », détaille-t-il. Quand on le pousse un peu plus dans ses retranchements, il concède toutefois vouloir révéler un challenge. « Ne plus perdre quatre matchs à la maison. Ce n’est pas possible et c’est le point noir de notre saison passée », annonce-t-il. Mannix, qui comme les deux stars néo-zélandaises Conrad Smith (lié jusqu’en 2018), et Slade (2020) a aussi prolongé son bail avec le club pour trois saisons supplémentaires au printemps dernier car il souhaite « s’ancrer véritablement dans l’histoire de ce club ». Afin d’y réussir, il a obtenu des renforts de poids toujours estampillés All Blacks. Ainsi, l’ex trois-quarts centre clermontois Benson Stanley (3 sélections), l’ailier venu des Wasps Franck Halai (1 sélection) et l’ancien numéro huit de l’UBB, Peter Saili, viennent grossir la colonie néo-zélandaise installée au pied des Pyrénées (Taylor, Ramsay, McIntosh). Au moment où la justesse technique et la qualité de travail des joueurs du pays au long nuage blanc sont mis en exergue par rapport à la prétendue faiblesse de la formation française, voilà un atout de plus pour une équipe béarnaise plus ambitieuse chaque année. Le sujet (d’une Section fortement colorée « tout noir ») est suffisamment sensible, pour que Simon Mannix n’oublie pas au moment de commenter son recrutement d’insister sur les prolongations de contrat des Béarnais « pure souche » Lespiaucq, Daubagna, Pourrailly ou Lestremeau qui l’an passé ont grignoté au fil de la saison et des blessures du temps de jeu. D’ailleurs, les deux premiers apparaissent durant cette intersaison promus au rang de titulaires potentiels. « J’attends plus d’eux. Ils possèdent un gros potentiel et sont sérieux », détaille-t-il. Sur le papier, Pau semble armé pour « vivre une fin de saison encore plus intéressante que cette année » dixit Simon Mannix. Seulement, avec cette enceinte flambant neuve, ce recrutement à nouveau haut de gamme, ils ne seront plus pris à la légère et doivent s’attendre à être reçus avec tous les honneurs dus à leur nouveau rang. De nouvelles responsabilités qu’il va falloir assumer.

 

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?