Un temps d'avance pour Massy

  • Un temps d'avance pour Massy
    Un temps d'avance pour Massy
Publié le , mis à jour

Les Massicois étaient les premiers à reprendre l’entraînement, le 9 mai. Après deux mois de travail, les hommes de Didier Faugeron veulent être prêts pour le début du Pro D2.

Le calendrier fait parfois les choses bizarrement. Les Massicois étaient déjà de retour sur les terrains alors que la dernière journée de Pro D2 venait à peine d’être disputée. Pendant que d’autres luttaient toujours sur le pré, les Franciliens avaient, eux, déjà la tête tournée au prochain exercice. Assurés de monter en Pro D2 à la fin de l’hiver, les joueurs de Didier Faugeron ont fini leur saison début avril. Pour reprendre seulement quatre semaines plus tard. Les recrues n’ont, quant à elles, intégré le groupe que depuis le 3 juillet. Les promus devraient donc bénéficier d’une préparation plus poussée que leurs concurrents. Un avantage qu’ils comptent mettre à profit, comme l’explique l’entraîneur des trois-quarts massicois Stéphane Gonin. « On a eu cette chance de finir plus tôt. C’est inédit pour nous d’avoir autant de temps de préparation. On a pu bien se préparer, sans être dans l’urgence comme peuvent l’être les autres clubs de Pro D2. J’espère que l’on ressentira cet avantage dans les premiers matchs de championnat. » Si les premières semaines furent essentiellement consacrées au physique, les Franciliens ont enfin pu retoucher le ballon après plusieurs longues semaines d’attente. « Les recrues sont arrivées au compte-gouttes. On a pu les intégrer du mieux possible. La semaine dernière, pendant que les autres étaient en repos, les nouveaux joueurs en ont profité pour travailler avec les préparateurs physiques. Tout le monde est prêt pour attaquer la dernière partie de la préparation », se félicite le technicien.

Place au jeu

Après plus de deux mois de travail, les coéquipiers du capitaine Christophe Dessassis attaquent la dernière phase de leur préparation. Au programme, un stage à Bugeat en Corrèze. Lequel sera essentiellement articulé autour du jeu, selon l’entraîneur francilien. « Avant la semaine de repos, nous avions déjà fait plusieurs jours de rugby et de cohésion. Ce stage à Bugeat sera avant tout axé sur les circulations sur le terrain, que ce soit offensivement ou défensivement. » Un stage intensif avant deux matchs amicaux : contre Vannes le 28 juillet à Tours, puis à Narbonne, une semaine plus tard. Les Massicois mettent tout en œuvre pour réussir leurs premières échéances en vue du maintien. Ce maintien qui leur a échappé lors de leurs deux dernières montées en 2012 puis en 2014. « L’objectif sera de profiter de notre bonne préparation et d’accumuler le maximum de points lors du premier bloc », souhaite Stéphane Gonin. Cela commencera par un déplacement délicat à Carcassonne, lors de la première journée.

Par Romain Lafon

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?