Et au milieu coule une rivière

  • Et au milieu coule une rivière Et au milieu coule une rivière
    Et au milieu coule une rivière
Publié le , mis à jour

Après plusieurs années passées dans le ventre mou de la troisième série, les clubs de Cénac et de Sadirac ont décidé d’unir leurs forces. C’est sous les couleurs du Rugby Club de la Pimpine que les joueurs repartiront à la conquête des sommets la saison prochaine.

L’Entre-deux-Mers est un coin de verdure à quelques kilomètres de Bordeaux. D’un côté, les vignes qui suivent les rives de la Garonne. De l’autre, les plaines qui longent les bords de la Dordogne. Au milieu, Cénac et Sadirac, deux villes que cinq kilomètres séparent mais que le rugby va réunir la saison prochaine sous le nom du Rugby Club de la Pimpine. « Un nom neutre » trouvé par les équipes dirigeantes. La Pimpine étant le nom du ruisseau qui traverse les deux communes. Un cours d’eau choisit pour unir deux clubs aux dynamiques différentes et qui ne pouvaient donc plus vivre l’un sans l’autre. « Il ne pouvait en être autrement, pour Christophe Duguilhem, nouveau coprésident du RC Pimpine. L’idée germait depuis quelques années déjà. Pour continuer à exister, la fusion était obligatoire. » Sadirac, au complexe sportif important, mais aux résultats en légère perte de vitesse et à la recherche d’un nouveau souffle. Cénac, fort de la troisième école de rugby du comité Côte d’Argent en nombre de licenciés (près de 200), en pleine croissance, mais à l’étroit sur ses deux terrains. « Nous avons la chance d’avoir un nouveau terrain synthétique flambant neuf depuis le printemps dernier. Mais par manque de place, il n’est pas aux dimensions réglementaires. Notre terrain principal va être rénové et donc indisponible un an. » Moins d’un terrain pour 400 licenciés, l’équation était vite devenue insoluble.

 Mettre en valeur la formation

S’il est une chose dont est fier Christophe Duguilehem, c’est la jeunesse flamboyante de Cénac. « Nos cadets ont atteint la finale régional, les juniors le championnat de France Phliponeau, pour un petit club de série comme le nôtre, c’est une belle performance. » Des résultats qui valident le travail de Guillaume Dumas, joueurs de l’équipe première et en charge du projet sportif et de la formation ces trois dernières années. Si l’équipe fanion est la vitrine du club, le nouveau président veut « récompenser les jeunes ». Seulement pour inciter les joueurs formés au club à rester, « il faut une équipe première performante ». Pour cela, la nouvelle équipe dirigeante composée entre autres de Dominique Rougé (coprésident) et de Bruno Sainquantin, s’est donnée une à deux saisons pour « sortir du bourbier de la Troisième-Quatrième Série » et gravir les échelons pour pourquoi pas à terme voir les nouvelles couleurs orange, blanche et noire du RC Pimpine fouler les pelouses de Promotion Honneur.

 

Par Félix Comane

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?