Fuis-moi je te suis

  • Fuis-moi je te suis
    Fuis-moi je te suis
Publié le , mis à jour

À Vienne, le LOU et Grenoble disputeront aujourd'hui leur premier match amical de la saison avec pour objectif de valider la première partie de la préparation.

Cette opposition deviendrait presque un rituel d’avant-saison. Il y a un an, presque jour pour jour, les deux équipes se rencontraient déjà en match amical, à la différence près que les situations sportives des clubs étaient inverses et les Grenoblois l’avaient emporté 19-17 dans une rencontre âpre et décousue. À l’époque, Lyon, auteur d’une saison parfaite, terminait l’exercice 2016 au sommet du Pro D2 et était promu à l’étage supérieur quand son voisin isérois terminait le championnat de Top 14 bon dixième et se donnait le droit d’y rester. Aujourd’hui, après des parcours que tout oppose, les deux formations vont se quitter pour une durée indéterminée. Mais avant cela, se profile à l’horizon une série de trois matchs de rodage pour les deux clubs rhonalpins. Les hommes de Pierre Mignoni enchaîneront sur Brive et Montpellier quand ceux de Stéphane Glas iront à Oyonnax puis accueilleront Provence Rugby.

À la croisée des chemins

Si l’organisation de ces matchs amicaux s’est articulée de manière foncièrement différente chez les deux équipes, on connaît l’importance de décrocher une victoire pour le premier match de la saison, même s’il est amical. « Ce match doit valider la première partie de notre préparation. Il va falloir s’attendre à voir énormément de rythme et voir les joueurs jouer les pénalités à la main », assure le manager lyonnais Pierre Mignoni. Ce vendredi, Lyon et Grenoble vont donc croiser le fer en terrain neutre, au stade Jean-Etcheberry de Vienne. On a dit neutre, pas à équidistance. L’occasion pour les staffs de procéder à une large revue d’effectif. « Ces matchs amicaux sont un bon moyen pour faire jouer tout le monde et notamment les jeunes joueurs », précise l’ancien demi de mêlée international. À noter que le FCG, qui a du, en raison de sa relégation, se séparer d’une partie de ses cadres, va en retrouver deux d’entre eux ont trouvé le LOU comme point de chute. En effet, l’ailier Xavier Mignot et le deuxième ligne Hendrik Roodt retrouveront leur ancien club, avec qui ils ont évolué respectivement trois et quatre saisons.

 

Par Tom MONACI

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?