Top départ pour Colomiers

  • Top départ  pour Colomiers
    Top départ pour Colomiers
Publié le , mis à jour

Premiers contacts avec la réalité du terrain ce vendredi soir pour l’US Colomiers. À Castelsarrasin, c’est face au dernier finaliste du championnat que les hommes du trio Baragnon-Dantin-Sarraute lanceront leur saison.

Après plusieurs semaines passées à courir derrière un ballon imaginaire et à soulever de la fonte pour préparer les corps aux exigences du jeu, les joueurs de Colomiers retrouvent enfin les réalités du terrain, ce vendredi soir, à Castelsarrasin, face à leurs voisins et amis de Montauban. Un match amical de présaison, qui depuis plusieurs années, et devenu un rituel, fruit de la belle entente entre les deux clubs professionnels et les amateurs de Castelsarassin, organisateurs toujours excellents de la rencontre sur leur pelouse d’Adrien-Alary. La fête, comme tous les ans, promet d’être belle. D’un point de vue sportif, qu’attendre de cette première rencontre amicale, qui doit lancer la saison columérine et sa montée en puissance vers le début du championnat, prévu le week-end du 17 août avec un déplacement à Aurillac ? Les trois entraîneurs columérins (Olivier Baragnon, Marc Dantin et Julien Sarraute) procéderont à une large revue d’effectif puisqu’ils devraient impliquer tous leurs joueurs sur le pont. Olivier Baragon détaille : « Ce match amical doit surtout nous permettre de nous réhabituer aux contacts. C’est un exercice à balles réelles qui va rappeler aux joueurs les réalités du rugby. »

 Un groupe impliqué

Cette rencontre, qui devrait se jouer sur un format classique (deux mi-temps de 40 minutes), vient sanctionner le début de la préparation estivale, qui se déroule pour le moment sans aucun accroc du côté de Colomiers. Olivier Baragnon est pleinement satisfait de l’implication de ses joueurs : « On est dans le rythme espéré. Nous n’avons pas connu de « couac ». Tous les garçons sont en forme et prêts à en découdre. Nous jouerons ce match face à Montauban avec notre effectif au complet afin d’impliquer toutes nos forces en présence. » Et ces « forces en présence » auront sans doute à cœur de l’emporter, parce que les Columérins sont des compétiteurs et qu’ils se souviennent que l’an dernier ce sont les Montalbanais qui avaient gagné cette rencontre amicale de présaison. On se souvient aussi que ce sont sûrement les Tarn-et-Garonnais qui ont privé les Columérins de phase finale lors du dernier exercice. Les hommes de Pierre-Philippe Lafond étaient venus s’imposer à Michel-Bendichou, terres jusqu’alors imprenables, pour faire glisser Colomiers à la sixième place du championnat, hors de la zone de qualification. De quoi nourrir la motivation columérine même si tous les acteurs sont conscients que c’est une nouvelle histoire qui débute ce vendredi.

 Par David Bourniquel

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?