Toulon se rôde chez les Pumas

  • Toulon se rôde chez les Pumas
    Toulon se rôde chez les Pumas
Publié le , mis à jour

Le RC Toulon va lancer une nouvelle ère en Argentine. Le temps est désormais venu pour Fabien Galthié de disputer son premier match (amical) sur le banc du vice-champion de France.

Alors qu’il n’a pris ses fonctions qu’au début du mois de juillet, Fabien Galthié a (déjà !) décidé de casser la routine du groupe toulonnais. C’est pourquoi - bien loin des traditionnels stages commando ou virées en montagne - le néo-manager du RCT a fait le choix d’emmener un groupe de trente-quatre joueurs à plus de 11 000 kilomètres du centre d’entraînement Ange-Siccardi : en Argentine. L’objectif de ce voyage est tant sportif qu’humain, puisque s’il permet aux Toulonnais de poursuivre leur préparation physique, il leur offre surtout la possibilité de vivre en vase clos quinze jours durant. L’occasion pour les recrues de poursuivre leur intégration et pour l’ensemble des joueurs de comprendre le projet de jeu que tente de mettre en place le nouveau staff. « On souhaite que les joueurs puissent très vite assimiler et digérer le projet de jeu, la manière dont on veut fonctionner, les charges d’entraînement, l’attitude qu’on a envie d’avoir, l’image qu’on veut donner et qu’on essaye de mettre en place depuis la reprise », nous confiait Fabrice Landreau.

Galthié enfile son nouveau costume

Mais le principal événement pour le squad toulonnais interviendra samedi, peu après 13 heures (heure locale), puisqu’au coup d’envoi d’Argentina XV — Toulon, Fabien Galthié disputera son premier match à la tête du club varois et sera alors officiellement « manager du RCT ». L’ancien demi de mêlée va donc enfin enfiler son nouveau costume. En revanche, une incertitude demeure : observera-t-il la rencontre de la pelouse ou des tribunes ? « On ne l’a pas encore défini, mais, pour le coup, on aime tous les quatre être en tribunes. Il va falloir se partager la tâche et là encore je pense que l’on pourrait mettre en place un roulement », s’amusait son adjoint, Fabrice Landreau, peu avant le départ en Argentine. Et si ce match ne revêt aucune importance comptable et que Fabien Galthié affirme que les deux rencontres amicales qui attendent ses protégés s’inscrivent dans le cadre de l’entraînement, une victoire lui permettrait de démarrer son aventure varoise de la meilleure des manières. Un succès permettrait également au cortège toulonnais de conforter Mourad Boudjellal qui, lundi, dans nos colonnes, confiait être particulièrement excité par ce début de saison. « J’ai retrouvé une connivence avec le staff technique alors qu’elle s’était perdue. Le quatuor Galthié-Landreau-Dal Maso-Edmonds doit savoir comment me prendre… Il me semble que nous sommes en train de construire un joli truc. […] Nous avons un staff compétent, qui travaille énormément. Fabien est un vrai leader, qui emporte tout le monde avec lui. »

 

Des enseignements, pas de conclusion

Toujours est-il que pour cette première rencontre de la saison le staff sera privé de nombreux cadres : Kruger (orteil), Habana (genou), Nonu (raisons personnelles), Vermeulen (adducteurs), Tuisova (repos) et Guirado (qui, présent dans le « Groupe France », doit bénéficier d’une intersaison de dix semaines). Trinh-Duc, Chiocci, Taofifenua et Ollivon, bien que du voyage en Argentine, ne participeront pas non plus aux rencontres amicales. L’équipe alignée samedi à Buenos Aires ne devrait donc, sauf toute vraisemblance, pas ressembler à celle qui démarrera la 1re journée de Top14 (réception de Pau, le 27 août). Quel que soit le résultat, il ne permettra donc pas de tirer de conclusion. D’une part parce que ce n’est que la mise en route de la saison toulonnaise, d’autre part parce qu’il restera encore quatre semaines de préparation aux Varois. En revanche le déroulement de la rencontre pourrait offrir différents enseignements, notamment au sujet des « jeunes », des recrues ou tout simplement de l’état de forme des troupes varoises. Alors… Vamos !

 

 Le XV de départ toulonnais:  Padovani, Clerc (sous réserve), Bastareaud, Pietersen, Buliruarua ; (o) Wisniewski, (m) Meric ; Fernandez Lobbe (cap.), Lakafia, Monribot ; Gorgodze, Rebbadj ; Setiano, Soury, Fresia.

Les remplaçants : Alkhazashvili, T. Vernet, C. Vernet, Suta, Isa, McAlister, Escande, Van der Merwe, Tillous-Borde, Bonneval, Delboulbes.

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?