• Lions - Hurricanes : Les duels à suivre
    Lions - Hurricanes : Les duels à suivre
Publié le / Modifié le
Compétitions

Lions - Hurricanes : Les duels à suivre

Un remake de la finale de la saison dernière en guise de demi-finale. Gros choc en perspective entre Lions et Hurricanes. Pour l'occasion, Midi Olympique vous propose deux duels dans le match.

Jaco Kriel (Flanker des Lions) Vs Vaea Fifita (Flanker des Hurricanes)

Ces deux clients vont se livrer un gros duel, ce week-end, lors du remake de la finale de l’année passée. Une saison que les deux joueurs ont marquée de leur empreinte. Pour beaucoup d’observateurs du Super Rugby, Jaco Kriel et Vaea Fifita figuraient dans l’équipe-type de la saison. Le premier, en tant que flanker, et le second, en deuxième ligne. Depuis repositionné sur une aile de la mêlée des Hurricanes, Fifita n’en reste pas moins un élément important. Moins connu que son compère Ardie Savea, le Tonguien de naissance abat un énorme travail. Omniprésent, il traîne son mètre 96 et ses 107 kg aux quatre coins du terrain. Ses performances ne sont pas passées inaperçues puisqu’il a décroché sa première sélection avec les Blacks contre les Samoa en préparation de la tournée de Lions en juin dernier. Longiligne et mobile, le joueur de 25 ans aura, tout particulièrement, marqué les esprits en septembre dernier, lorsqu’il décida, tel un hurdler, de sauter par-dessus le plaqueur adverse. Pas sûr cependant qu’il puisse réaliser le même geste samedi, face à l’un des plus gros défenseurs du Super Rugby, Jaco Kriel. Le Springbok, véritable boule de muscles dans la plus pure tradition des flankers sud-africains à l’image d’un Schalk Burger, est un énorme plaqueur. Explosif, il est toujours à la pointe du combat. En attaque aussi, le troisième ligne international (7 sélections) fait parler sa puissance. Le joueur de 27 ans a une capacité à casser les plaquages assez rares. Jaco Kriel est de ceux qui imposent la patte des Lions sur un match et demeure un parfait complément de l’épine dorsale Marx, Witeley, Cronje, Jantjies, Coetzee. L’agilité face à la force. Deux profils différents qui s’affrontent. Voilà qui promet un duel passionnant !

Par Romain LAFON

 

Lionel Mapoe (Centre des Lions) Vs Ngani Laumape (Centre des Hurricanes)

Leur point commun ? Le poste de centre. N’en cherchez pas d’autre, Lionel Mapoe et Ngani Laumape sont en tout point différents D’un côté, le longiligne (1,89m, 79 kg) centre sud africain de 29 ans. De l’autre, la boule de nerfs (1,77m, 103kg) néo-zélandaise. Deux physiques et deux styles de jeu opposés. Au centre de l’attaque des Lions, Mapoe est un régulateur. Après une pige au Japon chez les Kubota Spears, le natif de Port Elizabeth a disputé treize matchs cette saison, pour autant de titularisations. Sur le terrain, sa taille, sa gestuelle et son sens de l’évitement lui permettent de faire des différences qu’il convertit en offrandes pour ses coéquipiers. Sa faculté à jouer après contact dans les intervalles fait de lui le point d’ancrage de la ligne de trois-quarts sud-africaine. Des qualités qui ont mis du temps à séduire Allister Coetzee. Il aura fallu le forfait de Jesse Kriel en juin pour que le sélectionneur fasse appel à lui. C’est dans un autre registre que son vis-à-vis ce week-end fait des différences. Ngani Laumape dispute sa première saison en Super Rugby. Et quelle saison ! Aligné à seize reprises comme titulaire par le manager des Hurricanes Chris Boyd, Laumape a fait bien plus que répondre aux attentes de son coach. Avec son compère de l’aile Vince Aso, ils se partagent le titre honorifique de meilleur marqueur de la saison régulière avec pas moins de 14 essais inscrits. Véritable pile électrique, celui qui a connu les honneurs d’une sélection chez les Blacks face aux Lions Britanniques écœure ses adversaires avec une pointe de vitesse surprenante pour son imposant gabarit qui le rend difficile à plaquer pour ses adversaires. Une opposition de style donc qui rajoutera encore plus d’intérêt à une rencontre qui n’en manquait déjà pas.

Par Félix COMANE

midi olympique
Réagir