Alain Carré : « Franchir un pas dans notre développement »

  • Alain Carré : « Franchir un pas dans notre développement »
    Alain Carré : « Franchir un pas dans notre développement »
Publié le

L'hyperactif président et homme fort de Colomiers est impatient de débuter la saison, qui verra son club étrenner de nouveaux équipements.

Comme la saison passée, vous lancez votre campagne de matchs amicaux contre Montauban, dans ce beau stade Adrien-Alary de Castelsarrasin. Qu'attendez vous de cette rencontre ?

Avant de parler du sportif, je tiens à préciser que c'est un vrai plaisir que de venir jouer ce match ici. Nous sommes toujours très bien accueillis par nos amis de Castelsarrasin, qui nous offrent, via leurs superbes installation, un théâtre idéal pour jouer ce match. La rencontre en elle-même est une large revue des effectifs des deux équipes. Un premier galop à balles réelles pour jauger notre niveau en ce début de saison. Nous sommes fiers de jouer face à la superbe équipe de Montauban, contre qui j'ai un peu de rancœur (allusion à la défaite à domicile contre l'USM, qui avait privé les Columérins de phase finale, N.D.L.R.). Ce soir, le résultat nous a souri (victoire 7-20, N.D.L.R) ! Tout va bien !

 

Votre club commencera le championnat à l'extérieur car votre stade, Michel-Bendichou, est en travaux. On imagine que vous êtes impatients d'étrenner ce superbe outil ?

Oui, tout sera prêt pour notre premier match à domicile, prévu début septembre. On bosse très dur pour cela. Malgré quelques petits imprévus, comme une visite surprise de l'inspection du travail sur le chantier ce matin même (vendredi matin, N.D.L.R.) ! Voilà qui fait plaisir avant de prendre le bus pour aller jouer au rugby (rires). Heureusement, tout est en ordre et ce nouvel outil doit nous permettre de franchir un pas important dans notre développement.

 

Un développement qui passera aussi par de bons résultats sportifs … Quels seront les objectifs de votre club cette saison ?

Nous voulons faire mieux que la saison passée ! En mai, nous avons échoué à la septième place, sans parvenir à nous qualifier. Avec la réforme du Pro D2, les six premières places seront qualificatives et nous espérons bien en décrocher une ! Il faut toujours viser plus haut que l'exercice précédent, c'est la règle pour avancer !

 

Chef d'entreprise, président de club professionnel, élu à l'ECPR … Les journées de 24 heures ne sont-elles pas trop courtes pour porter toutes vos casquettes ?

Non, je suis un passionné et je suis très fier que mes confrères présidents m'aient élu à la tête de l'UCPR. Pour me libérer du temps et remplir au mieux mes missions liées au rugby, j'ai démissionné de mon poste d'adjoint au maire à la mairie de Colomiers.

 

Propos recueillis par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?