Gimont, que l’étoile brille !

  • Gimont, que l’étoile brille !
    Gimont, que l’étoile brille !
Publié le , mis à jour

Après une saison à trouver leur marque, les Gersois de Gimont veulent désormais s’épanouir sur le terrain et pourquoi pas rêver de Fédérale 3.

La saison passée, Gimont a eu un peu de mal à accepter son rôle de promu dans cette Fédérale 2. Éliminés très tard en quarts de finale de la Fédérale 3, les Gersois ont repris l’entraînement de bonne heure sans avoir véritablement pris le temps de se reposer ni de recruter. « Ce n’est pas un mal, assure Sébastien Busato, talonneur-joueur du club gimontois, et ancien professionnel. C’est juste que les garçons ont fait un petit complexe. Nous nous excusions presque d’avoir atteint ce niveau. Du coup, à Noël, nous avons remis les pendules à l’heure en faisant une grosse réunion. Tout le monde, joueurs et coachs, s’est remis en question et tout a été beaucoup plus fluide par la suite. »

 

Elgoyhen, entraîneur en chef

Cette saison, pas de pression superflue pour les hommes de Louis-Ufferte : « Les objectifs, nous les définirons à Noël. Le but est d’attaquer fort car le calendrier nous semble assez favorable. » Concernant l’effectif, il restera assez stable, même si le club enregistre quelques départs de plus que d’arrivées : « Le fait le plus marquant sera la venue de Jonathan Elgoyhen, ancien troisième ligne de Béziers, Brive, Montauban et Auch, qui sera entraîneur en chef et premier salarié du club. Pour ma part, je serai encore entraîneur-joueur et Vincent Pène s’occupera toujours des trois-quarts. Le but est de faire confiance aux anciens et aux nouveaux mais aussi d’intégrer et de faire monter nos jeunes car la formation a toujours été primordiale à Gimont. » Cette nouvelle année en Fédérale2 promet à nouveau de beaux derbys gersois puisque Fleurance, l’Isle-Jourdain et Miélan-Mirande-Rabastens en découdront dans la même poule. « C’est bien pour le Gers, explique Sébastien Busato. Encore plus après le séisme qui a secoué Auch et qui a fait de la peine à tout le monde. Ces derbies seront de beaux moments pour notre club et tout le Gers. Je tiens à dire que Gimont est à 200 % derrière le club d’Auch et que nous espérons les retrouver bientôt au plus haut niveau. » L’étoile voudra briller cette saison encore et à travers elle, tous les clubs gersois.

 

Par Mathilde LACROUTS

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?