Travail sans crispation

  • Travail sans crispation
    Travail sans crispation
Publié le , mis à jour

Massy ira défier Narbonne sur ses terres. L’occasion de finir de se régler après une prestation convaincante la semaine passée.

Sur le papier, l’affiche est belle. D’un côté Massy, promu ambitieux, dont l’objectif de se maintenir en Pro D2 est plus que jamais réalisable. De l’autre Narbonne, vieux pensionnaire du championnat, aguerri aux joutes de la deuxième division et qui n’aspire qu’à retrouver son lustre d’antan. En somme, un beau combat en perspective, entre deux formations qui n’ont plus que quelques boulons à serrer çà et là et qui piaffent déjà d’impatience à 3 semaines de l’ouverture du championnat.

Du côté de Narbonne, la plupart des signaux sont au vert, notamment au niveau offensif, comme le souligne Christian Labit : « offensivement, nous avons fait preuve de réalisme. Nous avons remis en place ce que nous faisions aux entraînements, au moins par moments, ce qui prouve que le système commence à être intégré par les joueurs ». Vainqueur des Bretons de Vannes sur la pelouse de Tours, le RC. Massy Essonne peut lui aussi afficher de légitimes motifs de satisfaction : « En termes de volume de jeu et de prise d’initiative, nous avons été intéressants. La possession du ballon ayant été à notre avantage, nous avons pu nous mettre en place dans le jeu de mouvement et les déplacements. »

Se rapprocher de la réalité

La deuxième rencontre de cette série de matchs de préparation n’a cependant pas encore des allures de match de championnat. Si le sérieux reste de mise, l’important reste de valider les bonnes choses aperçues la semaine passée, et de gommer les imperfections. Du côté de Massy, on se déplace vers la Méditerranée sans pression, dans l’objectif de travailler : « C’est un match de préparation. Nous ne nous mettons absolument pas de pression ; nous aurons tout le temps pour ça plus tard. Là, il s’agira surtout d’être un peu plus performant dans les domaines dans lesquels nous avons pêché la semaine dernière ». Pour les Narbonnais de Christian Labit, réduits à quatorze dès la 38e minute face à Béziers après le carton rouge reçu par Paulino pour un plaquage dangereux, « l’objectif est d’être moins fébrile en défense, de moins se faire traverser, ainsi que d’être évidemment plus disciplinés. En somme, de rectifier ce qui n’a pas été, et de continuer à améliorer ce qui a marché ».

Voilà qui nous promet une rencontre de qualité, loin des crispations du championnat…

 

Par Rémy Doutre

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?