Biarritz - Bordeaux-Bègles: Grande première!

  • Biarritz - Bordeaux-Bègles: Grande première!
    Biarritz - Bordeaux-Bègles: Grande première!
Publié le , mis à jour

Premier rendez vous de la saison pour les deux équipes. L'occasion de se confronter et de se régler avant le début du championnat. 

l‘UBB, façon piperade

Enfin un match ! L’Union Bordeaux-Bègles renoue avec le terrain avec une première confrontation amicale contre le BO à Aguilera. Pas vraiment pour goûter à la douceur du Pays basque, mais plutôt pour tester et valider les presque deux mois de travail effectués par un groupe arrivé au gré des sélections et voir si la sauce prend bien. Car l’UBB, 10 ans d’existence cette année, est bien parti sur un nouveau cycle. Un nouveau staff a pris les rênes à Moga sous l’œil exigeant de Jacques Brunel. Jérémy Davidson a quitté le Cantal pour coacher les avants et Rory Teague, les bords de la Tamise pour entraîner les arrières, coté Garonne. Alors que les grosses artilleries du Top 14 ont encore fait le plein de joueurs aux C.V. aussi remplis de sélections qu’une poitrine d’un vétéran de la guerre du Viêtnam, à l’UBB, Laurent Marti s’est séparé ou à vu partir les têtes d’affiche (Ashley-Cooper, Madigan, Kitshoff) pour revenir à la recette maison : joueurs à fort potentiels de Top 14 ou Pro D2 et jeunes internationaux à former à la cuisine UBB.

Pour ce premier match, les coachs bordelais devront faire avec des joueurs arrivés dans le désordre. Ludovic Loustau, le préparateur physique a dû faire avec : « C’est simple, on a commencé le 19 juin. Avec quinze joueurs, le terrain, cinq joueurs en réathlétisation qui ont subi des opérations en fin de saison dernière. Les joueurs sont arrivés par petit contingent et là on arrive à avoir un effectif depuis le 17 juillet, plus conséquent puisque toutes les recrues sont là, les internationaux moins de 20 ans sont là. » Depuis Serin, Goujon, Poirot, Maynadier et Ducuing mais aussi les Barbarians les ont rejoints. « Nous n’aurons pas les joueurs internationaux. Par contre Lesgourgues, Tauleigne et Dubié sont disponibles », explique Rory Teague. « Quant aux jeunes, ce sera pour eux l’opportunité d’avoir du temps de jeu. »

De l’intensité dans toutes les actions

L ‘UBB se présentera bien au Pays basque en mode hybride façon piperade, faite de titulaires de l’an dernier, de recrues et de jeunes prometteurs. Devant Le trio Cobilas, Avei Taofifenua devrait être secondé par Clerc et les ex-Aurillacois Pelissié et Ravai. En deuxième ligne, Marais-Jones et Cazeaux seront de la partie. En 8, Tauleigne et Houston se partageront le temps de jeu avec Braid, l’incontournable Chalmers, Diaby, voire Roumat. En 9, Lesgourgues et Doubrère feront la paire avec les 10 Hickey et la recrue sud-africaine Schoeman. Au centre, Rey et le surpuissant Naqalevu devraient être accompagnés par Spence et le baby black Fuatai. Le staff observera avec attention Talebula, le joker anglais Neville et Dubié. Enfin à l’arrière Darly Domvo et Geoffrey Cros compléteront l’équipe. Le madré Jacques Brunel a préparé en compagnie de ses deux entraîneurs ce premier match avec une première idée force. « Pour nous, la première chose importante, c’est l’intensité. Elle doit être présente dans toutes les actions », explique Rory Teague. « Les joueurs se sont bien adaptés au nouveau staff et à nos idées. J’ai été impressionné par la bonne attitude et la concentration des joueurs à l’entraînement. » Car pour contrer la puissance d’équipes survitaminées aux Blacks et Sud’AF, il faudra bien trouver ce petit supplément de précision, d’engagement et de puissance. À Moga, la semaine a été studieuse pour tous. L’UBB retrouvera à Aguilera, le terrain. L’occasion pour le staff de voir ce que les recrues ont dans les muscles, le cerveau… Et dans le ventre.

Par Jean-Yves SAINT CERA

De l’engagement attendu !

L’UBB pour l’ouverture de la saison, l’une des équipes les plus joueuses du Top 14. Le nouveau staff de Biarritz pourra réellement lancer ses joueurs en réelle opposition, en opposition tout court. « On n’en a pas fait tellement lors de la préparation, confirme Jack Isaac. Ce sera l’occasion de tester nos systèmes. Car il y a pas mal de changements par rapport à la saison dernière. » Le nouveau staff dirigé par Gonzalo Quesada demandera du temps pour trouver la cohésion dans son projet. Il ne faudra pas déjà juger le niveau de l’équipe à travers ce rendez-vous. Mais l’état d’esprit. « La performance n’est pas l’important, continue l’entraîneur des lignes arrière. On n’insistera pas sur le résultat. On sera attentif au respect du travail mis en place depuis le début. On surveillera l’attitude des joueurs. Il faut préciser que, pour l’instant, on a surtout fait un gros travail physique. On a eu un gros bloc foncier de trois semaines sans ballon. On a commencé à peine à le toucher. »

Les Basques à l’épreuve

Ce premier rendez-vous arrive donc un peu tôt, pour mettre les Basques à l’épreuve. Mais le choix d’une formation de Top 14 n’est pas anodin. « C’est une bonne façon de préparer le Pro D2, avance Jack Isaac. On avait débuté de la même manière l’année dernière, face à la même équipe. La première mi-temps avait été intéressante. On avait lâché ensuite lors de la deuxième. Ces deux matchs se ressembleront très certainement. » Et bien sûr, comme lors de tous les lancements de saison, tout l’effectif sera sur le pré. Mis à part cinq joueurs derrière, légèrement touchés, Lucu, Hamdaoui, Arrate, Vakacegu et Tawalo. Devant, Nabou, attendu depuis les Fidji et Leatigaga, depuis les Samoa, risquent de ne pas être sur la feuille de match. Alors, tout l’effectif sera sollicité et même les très jeunes. Ces derniers pourront déjà engranger de l’expérience. En sachant aussi que certains des titulaires potentiels n’auront pas encore 80 minutes dans les jambes. « Effectivement, conclut le coach, notre profondeur de banc est limitée. On connaîtra une deuxième période délicate. Mais on va se tester sur la largeur, la défense, le replacement. On va gommer déjà certaines choses. Mais il ne faut pas se tromper, le premier match est rarement séduisant. Mais on attendra de l’engagement. » Biarritz peaufinera sa préparation avec un deuxième match face à Dax, jeudi prochain.

Par Edmond LATAILLADE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?