• Lombez - Samatan :  le petit Auch
    Lombez - Samatan : le petit Auch
Publié le / Modifié le
La vie des clubs

Lombez - Samatan : le petit Auch

Les Gersois de Lombez-Samatan ont terminé septième de la poule 3. Ils ont réussi leur opération maintien.

À Lombez-Samatan, la Save suit son cours, tranquille et sereine. À son image, le LSC résiste bien dans une Fédérale 1 dans laquelle beaucoup ne donnaient pas cher de sa peau. La saison dernière, les hommes d’Olivier Argentin et de Yohan Marty sont même passés tout près de la qualification. Septièmes leur poule, les Gersois ont échoué au profit de Saint-Jean-de-Luz. « Le challenge était relevé, avoue Olivier Argentin. Nous ne savions pas trop où nous mettions les pieds. Le groupe avait été pas mal remanié. Finalement cela a été une très belle saison. » Sur le terrain, la saison a donc été concluante. Mais ce n’est pas le seul critère qui compte dans le Gers. « Humainement, cela a été une merveilleuse aventure, explique Olivier Argentin. Nous avons senti des joueurs heureux, qui ont pris beaucoup de plaisir sur le terrain et en dehors. Pour ma part, j’effectuais un retour au club vingtans après y avoir évolué en tant que joueur. Cela me tenait à cœur de revenir dans mon village. J’ai moi aussi pris un plaisir énorme. J’ai retrouvé un club sain, au-delà du sportif. L’environnement est bon, l’ambiance est très agréable. Il fait bon vivre au LSC. »

 « Prendre du plaisir »

Cette année, les Gersois pourront compter sur un effectif stable : « Nous avons perdu quelques joueurs mais pas énormément. Nous pouvons compter sur pas mal de retours et d’arrivées qui compensent les quelques départs. Nous avons quasiment conservé l’ossature de notre équipe et c’est donc très positif. » Cette saison, Lombez-Samatan sera le club le plus haut placé du Gers. Une distinction qui importe peu Olivier Argentin et son staff : « Nous avons toujours été le petit frère d’Auch et nous le serons toujours. Nous sommes navrés par ce que traverse ce club et nous espérons qu’ils retrouveront vite la place qu’ils méritent. Nous ne sommes pas le numéro un. Nous sommes en Fédérale 1 et nous sommes heureux. C’est tout. Nous savons aussi que nous ne pouvons pas prétendre à plus. » Les Gersois du duo Argentin-Marty, bien soutenus par Diego Garcia et Laurent Delassus, en charge de l’équipe réserve, espèrent que cette nouvelle saison sera concluante : « Nous aimerions viser la qualification. Mais les objectifs viendront avec le temps. Le but premier est de prendre du plaisir et d’en donner à nos supporters. Nous n’avons pas fait un recrutement XXL. Le LSC a toujours été un club formateur et nous allons donner les moyens à nos jeunes de jouer au plus haut niveau de l’élite amateur. C’est un principe que le club applique depuis toujours. » Le « petit frère d’Auch » fera donc tout pour défendre les couleurs du Gers au mieux dans cette Fédérale 1.

 

 

Par Mathilde Lacrouts-Lluell

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir