• LES BLEUES TERRASSENT LES JAPONAISES !
    LES BLEUES TERRASSENT LES JAPONAISES !
Publié le / Modifié le
Compétitions

LES BLEUES TERRASSENT LES JAPONAISES !

Pour leur entrée en lice dans la compétition, les Françaises n'ont pas tremblé face à des Japonaises vaillantes mais limitées. Prochain match pour les Bleues ce dimanche face à l'Australie : une tout autre adversité.

                             

Il ne fallait pas arriver en retard pour voir ce France-Japon : très en jambes et inspirées, les Françaises n'ont pas besoin de forcer leur talent pour rapidement prendre la marque. 5-0 au bout de 13 secondes de jeu puis bientôt 10-0 : sur un bras cassé joué rapidement et après un bon relais de Montserrat Amédée, c'est Elodie Guiglion qui est s'en va applatir en bout de ligne. Fortes d'une conquête parfaite, les Bleues maitrîsent leur sujet en ce début de match. Elles semblent même répeter leurs gammes lorsque le maul français finit en terre promise pour le troisième essai du soir. Puis Caroline Ladagnous y va de son essai, mystifiant à elle seule une bien trop tendre défense japonnaise. Nous jouons alors la 17ème minute. Instant choisi par les Nippones pour se réveiller : bien aidées par le carton jaune logiquement donné à Céline Ferrer ( pour un déblayage incongru ), elles finissent par trouver la faille dans la défense française : Mateitoga Bogidraumainadave, troisième ligne centre, emportant tout sur son passage. Mais suite à une contre-attaque c'est Caroline Boujard qui remet les Bleues dans l'avancée, inscrivant le cinquième essai du soir. 29-7, les Françaises peuvent sereinement regagner les vestiaires.

Mode rouleau-compresseur

On prend les mêmes et on recommence : Guiglion confirme l'emprise française sur le match en inscrivant un essai en force, dès la reprise. Puis c'est Ladagnous qui y va de son doublé. L'écart étant fait, le staff bleu en profite pour ménager certaines forces pour les échéances à venir. Pas suffisant pour stopper l'hémorragie : Annaelle Deshayes inscrivant elle-aussi son deuxième essai du soir. Transformation non convertie cette-fois par Amédée Montserrat, peut-être le point noir du soir. Le dixième essai est quant à lui inscrit par Caroline Ladagnous, permettant aux Bleues de passer la barre des cinquantes points. Et que dire du numéro de soliste d'Amédée qui applatit le onzième essai après une course folle de 50 mètres. Son premier essai sous la tunique bleue...les Japonnaises ne s'en remettent pas et l'exclusion d'une de ses joueuses n'y arrange rien. La démonstration continue, les combinaisons s'enchaînent et le match se termine finalement sur le score de 72 à 14. Pas de regrets pour les Japonnaises tant les Bleues ont dominé le match de la tête et des épaules. Entre la quatrième et la quatorzième, il y'avait tout simplement un gouffre ce soir.

L'essai du match : Sur le coup d'envoi du match, la montée collective des Bleues est agressive. Résultat, un ballon immédiatement récupéré. Il n'en fallait pas plus pour que Romane Ménager place une fulgurante accélération. La troisième-ligne lilloise transperse alors la défense japonaise pour filer en terre promise applatir le premier essai du match. Le tout au bout de 13 secondes...le plus dur était fait et le récital pouvait commencer.

La joueuse du match : accrocheuse défensivement, inspirée offensivement, Romane Ménager n'a pas seulement mis sur orbite son équipe dès la 13 ème seconde. La joueuse de Lille n'a cessé de se démultiplier, faisant étalage de toute sa classe et délivrant une prestation de haute volée. On aurait presque oublier qu'il n'y avait qu'une Ménager sur le terrain ce soir...de bon augure alors que se profile un choc face à l'Australie, ce dimanche.

Les joueuses : Romane Ménager, Montserrat Amédée, Caroline Ladagnous, Mateitoga Bogidraumainadave.

Par Johan CAILLEUX

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir