Béziers veut voir plus grand

  • Béziers veut voir plus grand
    Béziers veut voir plus grand
Publié le , mis à jour

Dixième à l’issue de la saison dernière, l’ASBH a décidé de lancer un plan à moyen terme pour permettre au club de voir plus grand, notamment en s’appuyant sur une formation renforcée.

Il faut savoir se donner les moyens de ses ambitions. Béziers l’a bien compris. Frustré de ne pas avoir disputer la moindre phase finale depuis son retour en Pro D2 à l’été 2011, le club héraultais, qui clamait pourtant sa volonté de voir plus haut depuis sa prometteuse sixième place à l’issue de l’exercice 2015-2016, a décidé de lancer le projet « ASBH 2021 » pour jouer rapidement des coudes avec les meilleures écuries du championnat, voire mieux. Le Graal serait de retrouver le lustre d’antan en accédant au Top 14… mais les co-présidents Pierre-Olivier Valaize et Cédric Bistué ont bien compris que seul un projet bien construit sur plusieurs années permettrait d’atteindre des résultats significatifs.

La réussite n’est pas qu’une question de gros sous pour les dirigeants biterrois pourtant heureux de présenter un budget de 6,5 millions d’euros pour la saison prochaine, soit une augmentation de 100 000 euros. Ce n’est pas rien mais la quête d’un (ou plusieurs) sponsor national est toujours d’actualité. Mais en attendant ce précieux coup de pouce, l’ASBH veut se moderniser pour redevenir attrayante et séduire en dehors du bassin biterrois. Le stade de la Méditerranée avait bien besoin d’un lifting. Il a débuté cet été avec l’apparition d’un écran géant et la modernisation du système d’éclairage. Les dirigeants, qui viennent d’obtenir le label « Stade » espèrent poursuivre dans ce sens dans les prochains mois pour viser le label « Élite », s’offrant ainsi un véritable outil de travail moderne, sans oublier le versement d’une prime issue du « Fond Label Stade ». Pour mener à bien ce projet, les deux hommes forts de l’ASBH ont décidé de revoir la direction du club en nomment plusieurs présidents délégués : Claude Patin (président délégué au sponsoring), Mickaël Guedj (président délégué à la communication), Didier Miquel (président délégué, référent des commissions du club) et Hervé Billaud (président délégué aux relations entre l’association et les clubs du grand biterrois, en charge du numérique).

Les jeunes en renfort

Un projet qui doit aussi donner un nouvel élan au secteur sportif, déjà bien redynamisé depuis le changement de staff technique en janvier dernier. C’est ainsi que le projet « ASBH 2021 » sera conduit par le secteur professionnel mais aussi par l’association. En effet, les entraîneurs David Gérard et David Aucagne veulent redonner leurs lettres de noblesses à la formation biterroise. Alors même si l’effectif a été renforcé avec les arrivées de joueurs confirmés (Porical, Desroches, Marie) et de jeunes joueurs prêtés par des écuries du Top 14 (Goux, Annetta, Grenod, Nawaqatabu), les entraîneurs comptent surtout sur les espoirs présents au club depuis plusieurs saisons pour leur offrir une belle profondeur de banc. David Aucagne et David Gérard se sont appliqués à muscler leur effectif notamment en nombre de joueurs pour éviter de se retrouver sans soldat valide à certains moments de la saison, les contraignant à trouver des solutions de fortune.

Alors quel sera l’objectif de la saison qui débute le 18 août ? L’entraîneur des avants David Gérard se veut prudent : « Nous aimerions déjà figurer dans la première partie du tableau. Maintenant, il faut aussi regarder la concurrence avec deux promus qui n’en sont pas vraiment tellement ils sont armés, mais aussi la qualité des deux équipes qui descendent du Top 14 et enfin en regardant les budgets conséquents de nombreuses équipes, tirer son épingle du jeu ne sera pas évident. Bien sûr, le Graal serait d’obtenir cette sixième place mais il ne faut pas être seulement utopique. Il faudra déjà sortir indemnes d’un premier bloc de match qui s’annonce dantesque. »

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?