Biarritz porté par Bernard

  • Biarritz porté par Bernard
    Biarritz porté par Bernard
Publié le , mis à jour

Réduit à quatorze à l’heure de jeu, le BO, emmené par un Pierre Bernard des grands soirs, l’a emporté 24 – 15 face au Stade Montois.

Le résumé

Trois mois après s’être quittés, lors de la dernière journée du championnat, Basques et Landais se retrouvaient pour ouvrir le Pro D2 à Aguiléra. Après deux matchs amicaux pour chacune des équipes, les premières minutes permettaient aux trente acteurs d’effectuer les derniers réglages avant de rentrer dans le grand bain. Le premier lancer de Lévi, puis celui de David, étaient perdus et les bonnes intentions étaient gâchées par de nombreuses fautes de mains. Il fallait attendre le quart d’heure de jeu pour voir la première étincelle signée Adriu Delai, mais celle-ci n’aboutissait pas. Biarritz s’en remettait alors à l’expérience de Pierre Bernard qui, malgré une première pénalité manquée, ouvrait le score en claquant un drop (18e). James et Bernard ajoutaient ensuite trois points de plus au compteur, et malgré leur domination et de belles initiatives d’Artru ou Viudes, les rouge et blanc ne parvenaient pas à franchir la ligne d’en-but. Juste avant la pause, l’ouvreur Biarrot faisait grimper le score à 9-3, alors que Tastet venait de laisser ses coéquipiers à 14 cinq minutes auparavant. L’entame de seconde période était animée. Pierre Bernard ajoutait d’entrée trois points de plus à son équipe (12-3, 44e), puis le carton rouge infligé à Elvis Lévi (lire plus bas) galvanisait Aguiléra. Poussé par son stade, le BO, par le biais de leur buteur, prenait le large (15-3, 50ème). De son côté, le Stade Montois, défaillant au pied, manquait l’occasion de recoller au score, mais l’essai de filou de Wakaya à la 56ème remettait les landais dans le match. Rattrapé, mais pas dépassé, Biarritz pouvait compter sur l’expérience de son ouvreur qui claquait à l’heure de jeu un second drop et mettait son équipe à l’abri d’un essai transformé (18-10, 60e). Cette fois-ci pour de bon, puisque les Montois ne revenaient plus, et deux nouveaux coups assenés par Bernard scellaient l’issue du match. Malgré un essai de Tastet après la sirène, le BO remportait sa première en championnat 24-15.

L’essai du match : Wakaya (56ème)

Le Stade Montois bénéficie d’une touche sur les 22 mètres du BO. Sur le premier ruck, alors que Christophe Loustalot est en position de relayeur, l’ailier Nacani Wakya part dans l’axe, balle en main, et file aplatir le premier essai du match.

Le fait du match : L’exclusion d’Elvis Levi

Sept minutes après le retour des vestiaires, le talonneur Biarrot se rendait coupable d’un plaquage dangereux au niveau de la tête d’Alexandre Becognee. Après avoir sondé son assistant, Vincent Blasco Baque prenait ses responsabilités et sortait un carton rouge à l’encontre de Lévi.

L’homme du match : Pierre Bernard

Arrivé à l’intersaison sur la Côte Basque, l’ancien Toulonnais a livré une très belle performance ce soir. Son expérience fut précieuse dans la gestion du jeu. Auteur de tous les points de son équipe, avec notamment trois drops, son habilité face aux perches fut également remarquée.

Les meilleurs :

À Biarritz : Guiry, Bernard, Gimenez, Artru, Viudes

À Mont de Marsan : Malafosse, Matanavou, Wakaya

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?