Les Blacks, une victoire et un record !

Déconcertants de facilité et maîtres de leur rugby durant 50 minutes, les Neo-Zélandais s'imposent face à des Wallabies orgeuilleux mais dont les absences en première mi-temps auront été fatales. Score final 34-54 en faveur des All Blacks, lesquels décrochent une quinzième Blédisloe Cup : un record.

 

LE RESUME

L'écart n'etait pas si grand, sous-entendu entre les Blacks et les Wallabies...tels étaient les propos de Will Génia avant d'affronter les  « tout noirs ». Certes, les hommes de Michael Cheika ont fait un énorme travail physique en amont, pour pouvoir répondre pendant 80 minutes à l'intensité des Blacks. En témoigne, cette grosse débauche d'énergie des Australiens qui obtiennent rapidement une première pénalité après de nombreux temps de jeu (2ème). Sauf que les Wallabies ont semblé manquer de souffle assez tôt dans le match : on joue la neuvième minute lorsque les coéquipiers de Bernard Foley manquent plusieurs plaquages, permettant aux Blacks de faire le décalage et d'aller à dame par l'intermédiaire de Liem Squire...remplaçant de luxe de Jérome Kaino et auteur du premier essai néo-zélandais lors de ce Rugby ChampionShip édition 2017. Une transformation dans les cordes de Beauden Barrett (3-7). Et ce n'était que le début des malheurs austaliens : un doublé de Rieko Ioane suivi d'un autre de Ryan Crotty permettant aux Blacks de prendre le large, sans avoir besoin de forcer leur talent. Ajoutez-y un essai de Sonny Bill Williams et vous obtiendrez une première mi-temps qui vire à la leçon de rugby. Entre-temps la mêlée néo-zélandaise aura été sanctionnée une seconde fois, permettant à l'artificier australien « d'engranger les points » et aux Australiens de revenir alors à un petit point des Blacks. Bien loin des 34 points d'avance pour les All Blacks au moment de regagner les vestiaires (6-40). Il n'y a déjà plus de match à Sydney !

La seconde mi-temps commence comme la première s'était terminée, quinze minutes auparavant : pour sa première sélection, l'arrière Damian McKenzie, surprise du chef de Steve Hansen, file en terre promise à la suite d'une contre-attaque éclair...une de plus (47-6). Une fête à laquelle se joint l'inéxorable Ben Smith, auteur de son 17ème essai sous le maillot à la fougère argentée. Les troupes d'Hansen passent alors la barre des 52 points. Pas de quoi refroidir les ardeurs de Curtis Rona, néophyte australien, qui s'offre le luxe d'ouvrir son compteur face aux Blacks. Avant que le centre Tevita Kuridrina ne fasse étalage de sa vitesse de pointe. Une belle réaction d'orgeuil pour les hommes de Michael Cheika qui reviennent alors à 20-54...à la 55ème minute. De quoi réveiller quelques peu un stade de Sydney longtemps sous le choc de la première mi-temps à laquelle il avait assisté. Deux autres essais, dont un du revenant Kurtley Beale, permettront aux Australiens de revenir à 34-54, le tout à dix minutes du terme. Pas suffisant pour esperer quoique ce soit après un tel passage à vide en premiere mi-temps. Le score ne bougera plus. Les « tout noirs» démarrent ainsi cette édition 2017 comme ils avaient terminé la précédente : avec une victoire bonifiée.

 L'ESSAI DU MATCH

On joue la 35ème minute et les Blacks refusent (une fois de plus), et à l'hunanimité, de prendre la pénalité. Une touche plus loin, les hommes de Steve Hansen vont à dame profitant de surpuissance de Sonny Bill Williams. De quoi signer son retour de suspension de la plus belle des manières. C'est surtout un essai inscrit juste avant la mi-temps, qui offre des maux de tête supplémentaires aux Wallabies..et qui fait du bien à celle de SBW. 33-6 après 35 minutes...le match était officiellement plié.

L'HOMME DU MATCH

S'il fallait ressortir un homme de ce collectif néo-zélandais, Rieko Ioane pourrait prétendre à ce titre. Auteur d'une prestation XXL, celui qui peut joueur à l'aile ou au centre, s'est offert ses quatrième et cinquième essai..le tout en six sélections. Du grand art !

LES MEILLEURS

Ioane, Crotty, Barrett