Féminines Narbonne : Dix ans de labeur

  • Féminines Narbonne : Dix ans  de labeur
    Féminines Narbonne : Dix ans de labeur
Publié le , mis à jour

Après dix ans d’existence, le RCNM a décroché son premier titre national. Les Audoises vont également relever le défi en Armelle- Auclair l’année prochaine.

Le bouclier de Fédérale 1 aime bien la Méditerranée. L’an dernier, il était la propriété de Villelongue-la-Salanque. Cette année, il va siéger à quelques dizaines de kilomètres de la côte catalane très exactement à Narbonne. Le 21 mai dernier à Clermont-Ferrand, sur la pelouse synthétique du stade de la Plaine, le RCNM a écrit la plus belle page de sa jeune histoire en décrochant le premier titre national de son histoire après avoir copieusement dominé les Franciliennes de Rueil-Malmaison. « C’est une année extraordinaire. En 2017, nous avons fêté les dix ans de la section féminine, la centième licenciée chez les seniors. Ce titre, il concrétise des années de travail. Au terme de cette saison, des joueuses avaient décidé d’arrêter. Elles achèvent leur carrière la tête haute », fait remarquer le manager Nans Barnils.

Mais avant de savourer et goûter à cette inoubliable journée du 21 mai, les Audoises ont dû se remettre en question tout au long de la saison. « Nous étions dans une poule difficile avec Gaillac, Toulouse Sud féminin. Dans un premier temps, il fallait obtenir au plus vite la qualification. D’autre part, une fois que la qualification a été acquise, il a fallu préparer le quart de finale », ajoute Nans Barnils.

Talon d’Achille

En effet, le quart de finale était le talon d’Achille des Narbonnaises. Ces dernières restaient sur cinq échecs consécutifs. Forcément avant d’affronter Bruges à ce stade de l’épreuve, elles avaient de bonnes raisons de redouter cette rencontre, ce que confirme la capitaine Jessie Benavente : « Nous étions très tendues lors des quarts de finale. Nous avons eu la chance de passer ce tour. Psychologiquement, cette victoire nous a libérées. Nous n’avions aucune pression pour préparer la demi-finale et ensuite la finale. »

Après avoir brandi leur premier bouclier, les Narbonnaises ont également validé leur place en Armelle-Auclair, le deuxième niveau de l’épreuve. Elles connaissent la difficulté de leur tâche dans une poule particulièrement relevée. Pour la saison à venir, elles ont fait du maintien leur objectif principal.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?