• Pamiers, place au renouveau !
    Pamiers, place au renouveau !
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Pamiers, place au renouveau !

Membre de Fédérale 2 depuis 2016, le SCA Pamiers a réalisé une excellente saison 2017. Sur le court terme, le club de la basse-ariège a pour ambition d’accéder en Fédérale 1.

Foix, Lavelanet, Saint-Girons, Pamiers, voilà un joli carré d’as ariégeois. Un quatuor qui a eu le privilège voilà cinq décennies en arrière, à avoir goûté au plus haut national de l’époque baptisée la première division. C’est désormais une époque révolue. De nos jours, Foix, Saint-Girons et Lavelanet évoluent dans l’anonymat du championnat territorial. Seul, Pamiers parvient à naviguer dans les eaux de la compétition fédérale et ce avec un certain succès. Lors de l’exercice 2016, les Appaméens avaient brillamment composté leur billet pour l’accession en Fédérale2. La saison écoulée dans une poule particulièrement relevée, le promu a parfaitement tiré son épingle du jeu en prenant une flatteuse troisième place lors de la phase qualificative et s’offrant une belle participation aux seizièmes de finale face à l’ambitieux Mazamet. « 2016-2017 est une saison parfaitement réussie, déclare le manager Benoît Marfaing. Pour un promu, nous pouvons être satisfaits. Tout d’abord, l’équipe fanion est restée invaincue à domicile. Des jeunes issus de la formation du club, ont été intégrés en équipe fanion. Et d’autre part, les joueurs ont adhéré au projet de jeu que nous avons mis en place. La réussite de cette précédente saison, nous incite à être un peu plus ambitieux. Pour la saison prochaine, nous avons pour projet de terminer à la première place la poule et lors de la phase éliminatoire, nous allons tout mettre en œuvre pour accéder à la Fédérale 1. »

Un club attractif

Dans la ville aux trois clochers, le comité directeur et son président Sannac ne se contentent pas que des mots et des phrases. Ils sont passés des paroles aux actes pour accéder à leur objectif. Tout d’abord, ils ont haussé un peu plus leur budget lequel va dépasser les 500 000 euros. Quant au recrutement, il a été parfaitement ciblé et en conformité avec les ambitions affichées. « Pour nous permettre d’accéder en Fédérale 1, il faut des joueurs qui ont évolué à ce niveau. Pour cela, nous avons recruté Thomas Alvarez, le buteur d’Aubenas qui a été séduit par notre projet de jeu. Nous avons fait signer deux piliers de Saint-Jean d’Angely. Un espoir de Castres, Montauban et Carcassonne viennent nous rejoindre. Ces jeunes ont été séduits par notre discours. Cette année, nous avons également mis en place une académie de première ligne, un préparateur physique ainsi qu’un préparateur mental. Pour prétendre à la Fédérale 1, il faut se doter de bases solides », ajoute Benoît Marfaing. Outre ce projet d’accession au plus haut niveau fédéral, le club n’oublie pas non plus sa relève. Le manager, Benoît Marfaing veut impliquer le plus grand nombre de joueurs auprès de la formation des jeunes. Un rapprochement avec les juniors fuxéens fait également partie des actions que la structure veut mettre en place. Le SCA est redevenu attractif. Aux dernières nouvelles, la vente des cartes serait en hausse. La saison 2017-2018 semble bien partie.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir