Dax confirme et enfonce Narbonne

  • Dax confirme et enfonce Narbonne
    Dax confirme et enfonce Narbonne
Publié le , mis à jour

Les Dacquois confirment leur exploit d’Angoulême en prenant le bonus face à des Audois dans le doute…

Le match :

Ce match contre Narbonne ressemblait au parfait match piège. A l’image de la dernière visite victorieuse des Narbonnais l’an passé, on pouvait craindre un relâchement des Dacquois. L’entame du match est solide et les premiers contacts reflètent l’esprit revanchard des audois. Les visiteurs ouvrent le score sur une faute dacquoise (0-3, 4ième). La motivation des Narbonnais commence à flirter avec la limite. Le flanker Masolino Paulino écope d’un carton jaune pour un plaquage dangereux (7ième). Les Dacquois prennent logiquement l’ascendant mais ne marquent pas. Le festival d’indisciplines des visiteurs continue avec un deuxième carton jaune pour plaquage dangereux, cette fois-ci pour le capitaine Romain Manchia (10ième). A force les audois concèdent leur premier essai par l’ailier Julien Dechavanne. Transformé par Adrien Bau, le score passe à 7-3 (12ième). Malgré leur excès, les visiteurs collent au score avec une pénalité (7-6, 15ième). L’indiscipline est contagieuse. L’arrière dacquois Martin Prat, écope lui aussi d’un carton jaune (19ième), lui aussi pour une cravate… Le match est haché par les fautes, mais les landais font le jeu. Au complet, la mêlée narbonnaise subit la pression landaise. Adrien Bau en remet une couche à la 25ième (10-6). Au royaume des tailleurs, le jaune est roi ! Nouvelle cravate et nouveau jaune pour un Narbonnais, le pilier Nemiah Tialata (30ième). A ce jeu, les Landais vont profiter par deux fois de cette supériorité numérique. Paea Fa’anunu (33ième) et Martin Prat (39ième) vont marquer et permettre de virer à la mi-temps avec le bonus (24-9).

L’entame de deuxième mi-temps ne change pas le scénario. Narbonne reste maladroit et Dax creuse un peu plus l’écart (27-9, 51ième). L’orgueil des Narbonnais permet de lever le bonus aux Dacquois. Le talonneur remplaçant, Medhi Boundjema, aplatit un essai rageur entre les perches (27-16, 56ième), concluant une action convaincante des Audois. Le manque de sérénité des visiteurs va se vérifier une nouvelle fois. Leur capitaine se ressert une deuxième tournée de jaune et voit rouge, encore une fois pour une cravate trop serrée (58ième). Les changements audois donnent de l’allant au jeu audois. Quand ils tiennent le ballon, ils montrent de belles choses. Mais après 40 min à 14, les Audois vont subir la logique numérique et les dacquois s’offrent le match et le bonus offensif (35-16) sur un dernier essai de leur ailier Pierre Justes.

L’essai :

Sans hésitation, le dernier essai des Dacquois, synonyme de bonus offensif, marqué par l’ailier funambule Pierre Justes, après un magnifique coup de patte d’Adrien Bau..

Le joueur : Albin Meron

Formé à La Rochelle et passé par Chambéry, le flanker dacquois s’installe comme un taulier. Positionné en 8 contre Narbonne, la bonne pioche du recrutement dacquois a réalisé une prestation de très haut niveau.

Les meilleurs :

Fa’anunu, Delonca, Liebenberg, Taofifenua, Méron, Bau, Klemenszak, Devade, Dechavanne, Justes et Prat à Dax.

Tialata, Esteriola, Boundjema, Paulino, Tameilau, Gear et Griffoul à Narbonne.

Par Laurent TRAVINI

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?