McIntyre : éclaireur de jeu

  • McIntyre : éclaireur de jeu
    McIntyre : éclaireur de jeu
Publié le , mis à jour

Arrivé début août dans le Lot-et-Garonne, l’Australien Jake McIntyre a livré une prestation encourageante à Montpellier le week-end passé. Le club compte sur son audace cette saison.

La semaine dernière, il acroisé le fer avec Aaron Cruden. Huit jours plus tard, c’est Daniel Carter qui devrait lui être directement opposé. Pour ses débuts dans le championnat français, Jake McIntyre a fait face à ce qui se fait de mieux au poste d’ouvreur sur la planète, ou à peu près. Bienvenue en Top 14 ! « Pour tout vous dire, j’ai plus l’impression d’arriver en Nouvelle-Zélande qu’en France », plaisante l’Australien. Débarqué à Agen au début du mois d’août, alors que l’équipe était en stage, le joueur de 23 ans a eu peu de temps pour se faire à son nouveau club. « Il est arrivé très tardivement et il en a pris plein la tête très vite, confirme le directeur du rugby agenais, Philippe Sella. Jake a dû digérer rapidement un très grand nombre d’informations mais, d’après nos premières impressions, il semble s’être bien adapté. » Son premier match « très encourageant » à Montpellier selon le président Alain Tingaud en témoigne. En première mi-temps notamment, l’ancienne doublure de Quade Cooper aux Reds a laissé entrevoir une belle dextérité et sa capacité à attaquer la ligne. Même si tout ne fut pas parfait, sur le plan défensif notamment : « Il peut encore y avoir quelques incompréhensions et, à ce niveau, on charge immédiatement, reconnaît Philippe Sella. Il y a eu quelques moments un peu individuels, sur les montées défensives notamment. Il va falloir le réguler. » Auteur d’un essai sur interception lors de son premier match sous le maillot agenais, à La Rochelle en amical, Jake McIntyre (1,77m, 86 kg) se classe plus parmi les attaquants racés que les défenseurs acharnés. Mais il semble très bien incarner le jeu ambitieux que souhaite développer le promu pour son retour dans l’élite : « C’est pour ça que nous l’avons pris, témoigne Alain Tingaud. Stéphane Prosper l’avait identifié et nous l’avons suivi. A Agen, on ne recrute pas sur les CV transmis par les agents. Jake semblait plutôt vouloir rester en Australie au départ mais je suis content qu’on l’ait convaincu de venir. »

retrouvailles avec murday et kotze

Pour être honnête, Jake McIntyre n’était pas le premier choix des recruteurs lot-et-garonnais, qui comptaient sur le retour d’un enfant du club.« A la base, Toulon devait nous prêter Anthony Belleau pour la saison, rappelle Philippe Sella. Mais c’est un bon petit, qui va monter, et Fabien Galthié a souhaité le garder. Nous sommes fiers et contents pour lui, mais il a fallu trouver quelqu’un d’autre rapidement. » L’international écossais Ruaridh Jackson et le Springbok A Fred Zeilinga ont figuré sur les tablettes, sans succès, puis l’entraîneur des arrières agenais a jeté son dévolu sur le joueur des Reds. « Tout s’est fait rapidement, raconte le ce dernier. Cette opportunité s’est présentée à moi et ma fiancée m’a conseillé de sauter dessus. C’était une décision très spontanée, et je ne la regrette pas.» Argument en faveur des dirigeants suavistes : la présence dans les rangs agenais de Tom Murday et Marco Kotze, avec qui il a joué à Brisbane. « Dès que j’ai vu qu’ils étaient dans l’équipe, je leur ai envoyé un message pour savoir comment c’était et ils m’ont répondu qu’ils se sentaient très bien ici, ça a pesé dans ma décision bien sûr. Et ça fait du bien de voir des visages familiers quand on vient s’installer à l’autre bout de la planète. » En concurrence avec l’Argentin Ignacio Mieres, qui offre un profil complémentaire, Jake McIntyre jouera pour la première fois dans un championnat où l’on peut descendre en deuxième division. Arrivé en Super Rugby à 21 ans, il connaîtra la pression d’une possible relégation pour la première fois de sa jeune carrière. Et cela ne le perturbe pas : « Cela ne me fera pas changer ma façon de jouer », assure-t-il. ça tombe bien, Agen l’a pris pour ça.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?