À l'aise comme à La Rochelle !

  • À l'aise comme à La Rochelle !
    À l'aise comme à La Rochelle !
Publié le , mis à jour

Recrues de l’intersaison, les deux ex-Parisiens Sinzelle et Doumayrou semblent avoir trouvé leur place dans le système rochelais.

ll y a des lendemains de victoire qui déchantent. Mais aussi des branches auxquelles on peut heureusement se raccrocher. À La Rochelle, on a un peu vécu ça depuis la victoire à Brive (10-19). Mercredi, l’annonce de l’absence pour les six prochains mois d’Arthur Retière (rupture des ligaments croisés du genou gauche) est quelque peu venue doucher l’enthousiasme de la victoire en Corrèze, la première en Top 14. Cependant, sur les branches de La Rochelle, et disons que c’est apparu à la fin des matchs amicaux, ont bourgeonné des espoirs. Parmi eux, des recrues qui ont rapidement trouvé leur place. Et ça, Patrice Collazo ne manquait pas de le souligner avant d’aller à Brive. À l’heure de retrouver Jean-Bouin, les deux ex-Parisiens, le centre Geoffrey Doumayrou, et celui qui est passé d’ailier à ouvreur dans le système de jeu rochelais, Jérémy Sinzelle, appartiennent justement à ces joueurs qui sont bien dans leur peau en Jaune et Noir. Après cinq années parisiennes, le duo est tombé sur un bel os à ronger. « C’est le projet 2020 qui nous a séduit et conduit à faire de La Rochelle notre choix numéro 1 », expliquait ainsi Jérémy Sinzelle, fin juillet. Depuis, ces trois-quarts évoluent à un niveau qui ne laisse personne insensible. Au terme des matchs amicaux, et notamment celui d’Agen, Jérémy Sinzelle, venu pour trois ans, avait convaincu, en finissant le match ouvreur. « Quand on l’a vu à l’entraînement avec Xavier Garbajosa, on s’est aperçu qu’il avait un registre beaucoup plus large, explique Patrice Collazo. Les combinaisons et le système de jeu, il a compris tout de suite. La communication, il a. Un peu trop par moments même. Il a un degré d’investissement et une implication qui se sentent. La preuve, il passe en 10 et ça ne lui pose aucun problème. Il a plutôt bien fait jouer. Ce n’est pas une surprise mais une belle confirmation. » À tel point qu’il a joué 80 minutes à Brive.

Les louanges de Greg Cooper

L’autre belle confirmation, c’est donc Geoffrey Doumayrou, qui s’est engagé pour quatre ans. Formé à Montpellier, ce joueur de presque 28 ans (le 16 septembre) avait été recruté pour son profil « physique, technique, et assez irréprochable », selon Xavier Garbajosa, avec la finalité « d’amener de la densité au milieu du terrain ». En amical et à Brive, ce fut chose faite, avec aussi de bons réflexes défensifs et tactiques. En novembre 2016, l’actuel manager du Stade français, l’ancien All Black Greg Cooper, ne disait que du bien de lui sur Rugbyrama : « Il possède ces trois qualités que l’on retrouve chez les grands joueurs. Il a des qualités techniques au-dessus de la moyenne. Il est très habile balle en mains. C’est un joueur intelligent qui comprend, qui sent le jeu. » Sinzelle et Doumayrou, ce sont pour l’instant des choix payants.

Par Arnaud BEBIEN

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?