Le LOU au révélateur briviste !

  • Le LOU au révélateur briviste !
    Le LOU au révélateur briviste !
Publié le , mis à jour

Les Lyonnais doivent confirmer leur victoire à l’extérieur face à des Brivistes qu’ils n’avaient pas réussis à battre la saison dernière, et qui étaient venus jouer les rabats-joies.

Victorieux à Paris le week-end dernier, le Lou va passer ce samedi un test qui permettra d’en savoir un peu plus sur sa force de caractère. On en a déjà eu un petit aperçu avec sa capacité à rompre mais à ne pas plier pour renverser le cours d’un match mal parti. Mais il faudra confirmer samedi. Et ce ne sera pas une sinécure. La saison dernière, outre le champion de France, Clermont, vainqueur en Auvergne, après avoir frôlé la correctionnelle, puis à Gerland, une seule équipe avait résisté au promu lyonnais : Brive (lire le chiffre). Ce n’est pas l’adversaire le plus clinquant qui se présentera à Gerland cette saison, et le spectateur lyonnais qui viendra par curiosité samedi à son retour de vacances, en tongs et bermuda, pourrait être surpris de l’opposition proposée. Heureusement, outre tous les outils de préparation moderne, le staff et les joueurs lyonnais, ont également une bonne mémoire. Lors de la première journée de la saison dernière, le Lou ne s’était pas remis d’un premier quart d’heure catastrophique (0-9, 14e) pour concéder le match nul pas malheureux, avant de sortir certainement un de ses pires matchs de l’année en Corrèze au match retour. Ajouté à cela que Brive l’a largement emporté en match amical (38-10) cet été, et que quelques gouttes de pluie pourraient venir pimenter les débats et profiter à des visiteurs battus à domicile pour commencer, les Lyonnais devront effectivement faire preuve de caractère pour confirmer le succès décroché à l’extérieur. Ce ne serait pas du luxe avant un voyage à Pau et les réceptions de Bordeaux et Castres. Quelle que soit l’option prise samedi, envoyer du jeu ou au contraire restreindre ses ambitions, les Lyonnais devront en tout cas se montrer présents en conquête, un domaine où leur adversaire est passé maître dans l’art de faire déjouer ses opposants. « La saison dernière, nous étions un peu inhibés quand nous les avions reçus pour le premier match, rappelle l’entraîneur des avants, Sébastien Bruno. Le contexte est un peu similaire, à la différence que nous avons gagné au Stade français. Nous sommes un peu plus confiants. Mais la confiance, il ne faut pas en avoir trop ! Il faut se souvenir que nous avons été dans le dur en début de match. Et Brive nous a secoués devant en match de préparation, et nous avons été à chaque fois dans le dur en championnat contre eux. »

Faire preuve de sang-froid

Et auparavant, les Lyonnais n’avaient jamais fait preuve d’une patience et d’un sang-froid monstre contre les Corréziens, en Pro D2 ou en Top 14. Lesquels ne sont pas sous-estimés par l’entraîneur principal, Pierre Mignoni. « C’est une équipe dure à jouer, qui se connaît bien. Pour moi, c’est tout sauf une surprise. Après leur défaite à domicile, elle va venir chez nous avec pour objectif de faire un grand match. Elle est performante en conquête et sait très bien perturber le système offensif de ces adversaires. De notre côté, il y a des choses essentielles à faire pour mettre la bonne stratégie en place pour les contrer. » Les avants sont bien sûr concernés. « La préparation a été dure physiquement et nous avons encore un peu de retard en conquête, avec beaucoup de nouveaux joueurs à intégrer, rappelait Sébastien Bruno en début de semaine. Nous allons mettre les bouchées doubles. Je ne peux pas dire si cela suffira, mais nous savons sur quoi nous devons bosser et nous allons le faire. »

Par Sébastien FIATTE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?