Biarritz revient de loin

  • Biarritz revient de loin
    Biarritz revient de loin
Publié le

Après une première mi-temps catastrophique, qui voyait Béziers mener 9-0 à la pause, les basques ont su renverser la vapeur pour l’emporter 18-09.

Deux cartons jaunes, un blessé et neuf points de retard à la pause. Les Biarrots ont vécu une première période cauchemardesque ce soir à Aguiléra. Face à des Biterrois sur la dynamique de leur bonne performance à Jean Dauger la semaine dernière, les rouge et blanc ont subi pendant les quarante premières minutes. Le premier ballon porté des Héraultais dès la 3ème minute en est l’illustration parfaite. Et comme rien n’allait, les basques, réduits à quatorze après un plaquage haut de Tawalo, ne concrétisaient pas leur seule offensive dangereuse dans le camp adverse au quart d’heure de jeu et perdaient Loustaunau sur blessure. Derrière une mêlée conquérante, et profitant des nombreuses fautes du BO (neuf pénalités concédées dans ce premier acte), Béziers menait logiquement à la pause 9-0 grâce à la botte de Lachlan Munro.

Une mi-temps salvatrice

Le BO, certainement secoué à la mi-temps, recollait au score après deux pénalités de Pierre Bernard. Face à des Biterrois temporairement réduits à quatorze pour une faute d’anti-jeu, Biarritz prenait les devants au score juste avant l’heure de jeu, après l’essai de Delai (lire plus bas). La transformation était manquée, mais sept minutes plus tard, après un ballon récupéré dans son propre camp, Biarritz allait frapper une deuxième fois. Alex Arrate en bout de ligne remontait cinquante mètres, poursuivait au pied et profitait de l’erreur de Puletua pour aplatir le second essai du match (18-9, 64e). Les joueurs de Gonzalo Quesada échouaient toutefois dans leur quête du bonus offensif, malgré quelques assauts intéressants en fin de match.

L’essai du match : Celui d’Adriu Delai à la 57ème.

Tout est parti d’un débordement d’Uwa Tawalo petit côté. La recrue Biarrote, après avoir battu un premier défenseur, est stoppée dans les 22 mètres mais le BO obtient une pénalité. Les basques, alors menés 9-6, optent pour une pénaltouche. Ce choix s’avèrera payant, puisque celle-ci est bien captée. Sur le temps de jeu suivant, Xan Etcheverry extrait le ballon pour son ouvreur qui ajuste une longue passe pour Delai. Le finisseur fidjien ne tremble pas, gagne son duel en bout de ligne et permet aux siens de passer devant pour la première fois du match.

L’homme du match : Alex Arrate

Alors que son équipe subissait en première période, le jeune trois-quarts centre a su se montrer solide en défense pour répondre aux assauts adverses. Il s’est également avéré décisif dans le second acte, en inscrivant l’essai libérateur, au bout d’un exploit personnel.

Le fait du match : Biarritz bousculé en mêlée

Irréprochable en touche en première période, avec six ballons captés et deux récupérés sur lancers adverses, le BO a été bousculé en mêlée. Le pack Biarrot a ainsi perdu cinq ballons sur sa propre introduction, avec à chaque fois une pénalité à la clé pour les Héraultais, deux d’entre elles aboutissant à des points inscrits par Munro. Dominés en mêlée, les avants Biarrots voyaient Leandro Assi recevoir un carton jaune juste avant la pause.

Les meilleurs :

À Biarritz : Hewitt, Tawalo, Arrate, Delai

À Béziers : Blanc, Puletua, Touizni

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?