Le CO à l’usure

  • Le CO à l’usure
    Le CO à l’usure
Publié le

Les Castrais ont souffert en première mi-temps puis se sont détachés grâce à un pack dominateur. Le CO gagne avec le bonus offensif 33-19.

Le fait

Le CO n’ a pas manqué son entrée dans son nouveau stade. Mais le succès des Tarnais fut assez long à se dessiner puis que Bordeaux menait à la mi-temps 16 à 8. Mais une deuxième mi-temps à ses unique a ramené les Castrais vers le bonus offensif. Ils ont marqué cinq essais, dont deux dans les … deux dernières minutes. Pas des mouvements spectaculaires, mais fruits d’une bonne science des ballons portés et sur une superbe condition physique. Les Girondins n’en pouvaiznt plus dans les dix dernières minutes, ils ont en plus joué à treize pendant quelques minutes.

Le tournant

La sortie du pilier droit de Bordeaux Vadim Cobilas à la 52e. Son remplaçant, le Fidjien Ben Ravai n’est pas un « droitier » pur jus. Les Bordelais se sont mis à souffrir le martyr en concédant huit pénalités contre une dans les quarante dernières minutes.

La plus belle action

L’essai bordelais fut magnifique, attaque grand champ avec Ducuing venu de son aile pour s’échapper. Il retrouve Dubié à l’intérieur qui sert Lesgourgues encore à l’intérieur.

L’homme du match

Antoine Tichit fut l’un des hommes de base du succès castrais. Sérieux, dur à la tâche.

Les meilleurs – Smith, Jacquet, Cockott, Vaipulu ; Marais, Jones, Lesgourgues, Ducuing, Diaby.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?